Programme de développement de l’arboriculture fruitière: Le document de stratégie validé

Par LANATION,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Programme de développement de l’arboriculture fruitière: Le document de stratégie validé


Les différents acteurs intervenant dans la filière arboriculture fruitière ont validé, vendredi 28 août dernier à Cotonou, le rapport diagnostic du Programme national de développement de l’arboriculture fruitière (Pndf) au Bénin. C’est à la faveur d’un atelier ouvert par le directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Bonaventure Kouakanou.

LIRE AUSSI:  Examen du projet de budget du Parlement 2019: Débat houleux à l’hémicycle

La filière arboriculture fruitière du Bénin dispose désormais d’une boussole grâce à la validation du document de stratégie pour son développement que constitue le rapport diagnostic du Programme de développement de l’arboriculture fruitière (Pndf).Producteurs, transformateurs, commerçants, Agences territoriales de développement agricole, partenaires techniques et financiers et Organisations de la société civile ont été réunis autour dudit rapport.
Pour le compte du Fonds des Nations unies pour l’agriculture (Fao), Jean Adanguidi, chargé de Bureau au Bénin, a précisé que l’activité s’inscrit dans le cadre du programme intitulé Appui à l’élaboration de la stratégie du Programme national de développement de l’arboriculture fruitière (Pndf) au Bénin. Initié par le Bénin, le Pndf bénéficie de l’appui technique et financier de la Fao et s’est aligné sur le Programme d’action du gouvernement (Pag). Rappelant le processus d’élaboration du rapport du Pndf, il a indiqué qu’il a été l’œuvre de six experts nationaux chapeautés par un consultant international. Le présent atelier, selon lui, marque la fin des travaux liés à l’état des lieux et au diagnostic de chaque filière. Par rapport au contenu, Jean Adanguidi a révélé que tous les maillons de la chaîne ont été abordés tels que la production, la transformation, la commercialisation et la consommation. Pour lui, les participants à l’atelier ont pour mission de procéder à une analyse critique des principaux axes stratégiques découlant du diagnostic en lien avec le Plan stratégique de développement du secteur agricole et le Pag.

LIRE AUSSI:  Office national d’imprimerie et de presse (Onip): Les défis du nouveau conseil d’administration

Bien que très importante, l’arboriculture fruitière a été laissée en rade pendant des décennies au Bénin, a constaté Bonaventure Kouakanou, directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. Conscient de cette situation, le gouvernement a pris la filière en compte dans son programme d’action, et sa conduite a été confiée à l’Agence territoriale de développement agricole pôle 5. Evoquant le rôle de la filière fruitière, il a fait savoir qu’elle est à vocation commerciale et contribue à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi qu’à la protection du couvert végétal contre les dégradations. « C’est le triple rôle attendu du développement de cette filière arboriculture », a retenu le directeur de cabinet. Dès lors, a-t-il déduit, « les contraintes évidentes qui limitent les performances de cette filière appellent une organisation claire et soutenue au sein du système fruitier ». Au regard de la nouvelle dynamique autour de la filière, il a perçu le document de stratégie de développement de l’arboriculture fruitière comme une boussole pour les acteurs.