Programme de formation dans le cadre du Pipeline Niger-Bénin : Wapco lance « Cultiver des talents » au profit de 600 jeunes

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Actualités, Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Programme de formation dans le cadre du Pipeline Niger-Bénin : Wapco lance « Cultiver des talents » au profit de 600 jeunes


La société Wapco-Bénin a procédé, vendredi 29 juillet dernier au Lycée technique d’amitié sino-béninoise d’Akassato, au lancement d’un programme de formation technique et professionnelle au profit des communautés riveraines impactées par la construction du Pipeline d’export Niger-Bénin. Dénommé « Cultiver des talents », il réunira quelque 600 jeunes qui vont acquérir des compétences dont le projet aura besoin.

LIRE AUSSI:  Musique béninoise: Nana Tépa, une voix montante de l’Atacora

Au moins 600 jeunes de 17 communes des départements de l’Ouémé, du Plateau, des Collines, du Borgou et de l’Alibori, seront outillés pour servir dans la réalisation du Pipeline d’export Niger-Bénin. Ce sera à travers un programme de formation technique et professionnelle dénommé « Cultiver des talents» lancé, vendredi 29 juillet dernier au Lycée technique d’amitié sino-béninoise d’Akassato, commune d’Abomey-Calavi.
Cette série de formations de courte durée qui portera sur trente thèmes se déroulera pendant deux ans. Pour la première session, les bénéficiaires seront formés pendant trente jours sur les techniques d’échafaudage.
Le programme est initié par la société chinoise West African Oil Pipeline Company (Wapco-Bénin) chargée de construire, exploiter et entretenir le système de transport du pétrole brut de la zone pétrolifère d’Agadem au Niger jusqu’à la côte béninoise à Sèmè. Il vise à faire acquérir aux jeunes des communautés riveraines les compétences nécessaires dont le projet aura besoin ultérieurement. Son initiative témoigne de la volonté de l’ambassade de Chine et de la société Wapco d’œuvrer au respect des engagements pris, marquant de ce pas l’exécution du contenu local, relatif à la Convention de transport signée entre Wapco et le gouvernement du Bénin, salue Garba Ayouba, directeur de cabinet du ministre des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle.
En fait, la main-d’œuvre locale béninoise sera privilégiée durant les différentes phases du projet du Pipeline, selon Jinsong Jin, directeur général de Wapco-Bénin. Le lancement du programme, rappelle-t-il, fait suite à la signature, le 30 juin dernier, d’une convention pour la bourse « Aurore » marquant le début de la coopération entre l’Université d’Abomey-Calavi et la société Wapco en vue de la formation aux métiers des hydrocarbures et activités connexes. Au total, quelque 2308 emplois sont offerts à la jeunesse sur la plateforme https://emploi-pipeline.gouv.bj de recrutement du personnel: Emplois cadres (27 postes), Agents de sécurité (279), Emplois de soutien (1230) et Ouvriers spécialisés (772).

LIRE AUSSI:  Akotolibé à Bantè : 70 mille cartouches interceptées (Le parquet spécial de la Criet ouvre une enquête)

Changer le destin

Au-delà du projet, il est question d’améliorer l’employabilité des jeunes et leurs revenus quotidiens avec les emplois connexes, afin de soutenir le développement local, économique et technologique du Bénin. C’est une contribution de la société chinoise à l’éducation nationale au Bénin et ce, avec la conviction que l’éducation peut changer le destin, souligne Peng Jingtao, ambassadeur plénipotentiaire de la République populaire de Chine près le Bénin. Il exhorte les jeunes « à saisir l’opportunité pour relever ce défi de changer le destin et prendre une part active dans la dynamique de développement économique et social en cours dans le pays ».
« Les séries de formations contribueront à constituer, au profit du Bénin, un vivier de compétences pour les technologies découlant de l’exploitation et du transport des hydrocarbures », espère G. Ayouba. Procédant au lancement du programme en présence du représentant du ministre de l’Eau et des Mines, le directeur de cabinet a invité les apprenants à faire preuve de discipline, d’assiduité et à tirer le maximum de cette formation pour la réalisation de leurs rêves. Seuls les méritants auront leur attestation justifiant des compétences acquises à la fin de la formation, laisse-t-il entendre, avant de témoigner, au nom du gouvernement, sa gratitude à la Chine pour les efforts consentis et à venir pour le développement de la Formation technique et professionnelle au Bénin.
L’Empire du Milieu demeurera aux côtés du Bénin « pour l’accompagner jusqu’au jour du Bénin révélé », réitère, pour sa part, le diplomate chinois Jingtao?

LIRE AUSSI:  Grève des magistrats: Les tribunaux à nouveau paralysés depuis hier à Abomey

Un projet d’envergure

D’un investissement d’environ 600 milliards F Cfa, le projet Pipeline Niger-Bénin constitue une aubaine pour l’emploi et le développement économique. Avec le système de transport en construction, le pétrole brut nigérien provenant d’Agadem transitera par le Bénin pour atteindre le marché international, selon l’accord intervenu, le 23 janvier 2019 à Niamey, entre les deux pays.
Un accord de gouvernement hôte est également signé, le 5 août 2019 à Pékin, entre le Bénin et China National Oil and Gas Exploration and Development Company Ltd (Cnodc), société mère de Wapco en charge des travaux.
Le système de pipeline porte sur un linéaire de 1950 km dont 675 km sur le territoire béninois et le volume de pétrole brut à transporter est estimé à 4,5 millions de tonnes par an, indique Jinsong Jin.
Le Bénin bénéficiera du droit de transit et des recettes fiscales sur les vingt premières années d’exploitation du Pipeline, ainsi que du transfert de compétences et de la formation des cadres. En outre, des œuvres sociocommunautaires sont prévues dans les communes traversées à savoir Malanville, Kandi, Gogounou, Bembèrèkè, N’dali, Parakou, Tchaourou, Ouèssè, Savè, Kétou, Adja-Ouèrè, Pobè, Sakété, Ifangni, Avrankou, Adjarra et Sèmè-Podji.
C. U. P.