Programme de formation en numérique « Grain de futur »: La cinquième cohorte des bénéficiaires s’outille

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Programme de formation en numérique « Grain de futur »: La cinquième cohorte des bénéficiaires s’outille


La cinquième cohorte des jeunes bénéficiaires du programme de formation en numérique « Grain de futur » suit depuis lundi 9 novembre dans les locaux du ministère de l’Economie numérique et de la Digitalisation, la formation prévue à cette fin. Après des cours et formations en ligne, les impétrants recevront les attestations qui témoignent de leurs compétences dans le domaine. La ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou n’en est pas moins heureuse et l’a manifesté en marge du démarrage de la formation.

LIRE AUSSI:  Marché régional des territoires de l’Atacora et de la Donga: L’attractivité et la compétitivité mobilisent acteurs et partenaires

La vingtaine de participants qui prend part au programme de formation « Grain de futur » pour le compte de cette année a des raisons d’être particulièrement fière. Pour en arriver là, ils sont passés par plusieurs filtres et ont dû révéler leur potentiel en matière de technologie et de connaissances en langue anglaise. Ils étaient plus d’une centaine au départ, sélectionnés parmi les meilleurs des universités publiques et privées et soumis à un jury. Ils seront dans un premier temps réduits à 70, avant l’ultime étape qui a révélé les vingt meilleurs.
Depuis lundi 9 novembre et pour une semaine, ils suivront des cours physiques au niveau du Learning lab dans les locaux du ministère de l’Economie numérique et de la Digitalisation. Cette promotion, comme celle qui l’a précédée, devrait se rendre en Chine pour la formation, mais Covid-19 oblige, elle suivra la formation au pays. « Ce qui est beau avec la connaissance, c’est qu’on peut la transférer partout et le numérique permet de le faire de manière brillante »,
leur a expliqué à l’entame de la formation, la ministre. Pour ce qui est du programme « Grain de futur », elle n’en dit que du bien. Elle surfe notamment sur les avantages qui en résultent pour les participants. L’intelligence artificielle, les nouvelles tendances technologiques dans le monde, de même que certaines connaissances peuvent sembler lointaines et pas accessibles, mais ce type de formation permet de les acquérir, soutient la ministre. Aussi, se réjouit-elle de l’engagement de Huawei aux côtés du gouvernement béninois dans sa volonté d’aider les jeunes Béninois à s’aligner sur les standards internationaux en matière de formation. « Lorsqu’ils viennent pour des sollicitations de l’Etat béninois, ils ne viennent pas juste travailler. Ils laissent de la compétence en partant »,
renseigne-t-elle au sujet de l’entreprise qu’elle dépeint comme « un bon partenaire ».
Heureuse du déroulement de la cinquième édition de ce programme de formation, elle fait savoir aux participants que leur destin est lié à cette opportunité. Puis elle leur rappellera que
« sans formation aujourd’hui, vous n’êtes rien ; elle est capitale ».
Jun Wang, responsable pays de Huawei, n’en dira pas le contraire. Autant que la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou, il croit en ce programme et mieux encore en la capacité des jeunes retenus. « Dans les années à venir, ce programme deviendra une expérience inoubliable pour les jeunes et pour le groupe Huawei », fait-il savoir. Selon lui, si cette formation a été initiée, c’est parce que Huawei considère la connaissance comme une semence et est sûr qu’elle portera ses fruits si on investit dans les jeunes, un peu comme si on arrosait la semence mise en terre. Les thématiques choisies dans le cadre du programme concernent entre autres l’intelligence artificielle, l’infrastructure numérique, la convergence de la télé-numérique avec l’infrastructure numérique, la convergence des éléments du numérique… puis, en sujet optionnel, la culture chinoise. Chacun des participants a été doté d’un téléphone de marque Huawei avec un forfait Internet auquel est associé un compte pour les cours et formations en ligne.

LIRE AUSSI:  Toilettage de la Charte des partis politiques: Une session extraordinaire sollicitée au Parlement