Programme régional Energie pour l’Afrique de l’Ouest: 15 pays ciblés pour passer « du désert à l’électricité »

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Programme régional Energie pour l’Afrique de l’Ouest: 15 pays ciblés pour passer « du désert à l’électricité »

Centrale electrique

Quinze pays bénéficieront du Programme régional Énergie pour l’Afrique de l’Ouest (Warep). Le projet vise à soutenir l’intégration régionale des réseaux d’électricité en vue d’augmenter la capacité de production d’énergie solaire.

LIRE AUSSI:  Agroalimentaire / Crédit de la Banque mondiale au Bénin: 94 milliards F Cfa pour booster la compétitivité

Le Bénin et quatorze autres pays sont ciblés pour bénéficier du Programme régional Énergie pour l’Afrique de l’Ouest (Warep). Soutenu par la Banque africaine de développement (Bad), ce projet s’inscrit dans le cadre de l’initiative
« Du désert à l’électricité » dont l’objectif global est de créer une nouvelle capacité de production solaire allant jusqu’à 10 000 Mw et assurer l’accès de tous à l’électricité d’ici 2030.
Le programme entend appuyer la réalisation d’études de facilitation de l’intégration régionale des réseaux d’électricité dans tous les pays du Sahel en soutenant l’interconnectivité des réseaux. Il aidera les pays à accélérer l’élaboration de projets de production d’énergie solaire, de transport et de solutions énergétiques décentralisées de dimension régionale.
Le coût total du Warep est estimé à 4,18 millions d’unités de compte, soit environ 6 millions de dollars Us (2,2 milliards F Cfa). D’une durée de trente-six mois, le projet comprend trois composantes.
La première composante est relative aux études de préfaisabilité relatives à la « Dorsale sahélienne » et aux parcs solaires associés en vue d’améliorer le commerce régional de l’énergie. EIle permettra de déployer des technologies de production d’électricité verte à grande échelle par le développement de parcs solaires régionaux, d’offrir l’accès à l’électricité aux communautés mal desservies vivant le long du tracé de la ligne de transport et de renforcer le réseau interconnecté des pays sahéliens.
Cette composante sera mise en œuvre au profit de quinze pays à savoir Bénin, Burkina Faso, Tchad, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Sierra Leone et Togo. Elle sera pilotée par le Pool énergétique d’Afrique de l’Ouest (Wapp), une institution spécialisée de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) créée pour assurer l’intégration du réseau électrique régional et la création d’un marché régional de l’électricité.
La deuxième composante est intitulée « Activités liées à la préparation du Programme régional de mini-réseaux de l’Ecreee (Ermgp) et renforcement des capacités ». Ce programme devrait offrir des économies d’échelle assorties d’une réglementation claire et harmonisée, ce qui permettra d’éliminer tout risque lié aux projets et d’attirer des opérateurs et des prêteurs compétitifs. La composante 2 sera mise en œuvre par le Centre de la Cedeao pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (Ecreee), au profit de treize pays.
La troisième composante est relative à la gestion du projet pour assurer la coordination, le contrôle de la qualité et la supervision des activités prévues.
Le programme Warep devrait impacter 400 millions de personnes au total, selon le Rapport d’évaluation du projet. Entre autres, l’opérationnalisation d’une ligne de transport de la Dorsale sahélienne, comportant des projets solaires régionaux en réseau et hors réseau, stimulera la compétitivité du secteur privé. Cela améliorera les résultats sociaux tels que l’éducation et la santé (l’électrification par la facilitation de l’accès à des équipements de base, des médicaments réfrigérés et des vaccins), et stimulera la croissance économique générale.

LIRE AUSSI:  Electricité résiliente à Sègbana: Des promoteurs et techniciens en équipements solaires formés