Programme spécial d’insertion dans l’emploi: Une nouvelle vague de recrues à la disposition des entreprises

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Programme spécial d’insertion dans l’emploi: Une nouvelle vague de recrues à la disposition des entreprises


Les candidats au Programme spécial d’insertion dans l’emploi (Psie) ont été auditionnés, ce mercredi 4 novembre. Ultime étape avant leur mise à disposition des entreprises demandeuses, les candidats ont rivalisé d’ardeur et fait montre d’ingéniosité.

LIRE AUSSI:  Mise en oeuvre du projet asphaltage: Encore une sortie pédagogique du président Talon

Le Programme spécial d’insertion dans l’emploi (Psie) est à sa quatrième cohorte après celles de juillet, août et septembre. La présente, celle d’octobre-novembre, à la différence des autres, est caractérisée par la présence physique des candidats. De leur côté, les membres des douze jurys mis en place travaillent en ligne. Ils reçoivent individuellement les 402 candidats pour des entretiens. Au terme de l’exercice, les notes sont renseignées en ligne et le résultat final des candidats, disponible dès la fin de l’entretien.
« Il n’y a pas possibilité pour des mains humaines d’agir sur le résultat. C’est l’innovation »,
explique Charlemagne Lokossou, coordonnateur du Psie. Pour les 402 interviewés, 24 postes sont à pourvoir. Le programme se chargera d’envoyer par secteur d’activité, les trois meilleurs aux entreprises, quitte à elles d’opérer leur choix sur la base de leurs critères personnels. Décontractés pour la plupart, les candidats ont affronté l’exercice sans grande difficulté. Sénami Atchoké sollicite un poste de secrétaire de direction. L’entretien s’est bien déroulé, assure-t-elle, au bout de l’exercice. « Je m’attendais à beaucoup de questions, mais ce n’était rien de difficile. Tout est allé très vite », indique la candidate. Selon elle, le processus est bien organisé et on y voit une certaine transparence.
Cet entretien, selon le coordonnateur, est organisé dans la droite ligne du programme qui a démarré depuis juillet. « Il est question, après avoir présélectionné les candidats sur la base de leurs dossiers, conformément à la demande des entreprises, de faire recevoir les meilleurs parmi eux par des panélistes qui sont des spécialistes dans les métiers »,
renseigne-t-il à propos du processus. Actuellement, le Psie est à une centaine de jeunes mis en relation avec les entreprises. Certains ont leur contrat, pour d’autres, c’est en cours de finalisation. Pour la présente cohorte, les secteurs assainissement et hygiène de base, agro-industrie, génie civil, métiers supports (ressources humaines, juristes, commerciaux…) sont concernés.
Au total, 1 700 entreprises ont exprimé des demandes. Ce qui apparait aux yeux du coordonnateur du Psie comme le signe d’un bon déroulement de l’activité économique, en dépit de la Covid-19. De nouvelles offres sont aussi disponibles, annonce-t-il.
« 40 postes seront mis en ligne dès ce mercredi et à la fin du mois de novembre au plus tard, 106 nouvelles offres seront disponibles », informe le coordonnateur. Pour rappel, le Programme spécial d’insertion dans l’emploi ambitionne d’insérer par an 2 000 jeunes dans les entreprises, à la demande de celles-ci.

LIRE AUSSI:  Conseil électoral: Talon nomme une femme (Les nouveaux membres prêtent serment mercredi)