Programme Système qualité de l’Afrique de l’Ouest: Vers la mise en place du mécanisme de la certification produit

Par Bruno SEWADE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Programme Système qualité de l’Afrique de l’Ouest: Vers la mise en place du mécanisme de la certification produit


Valoriser les organismes de certifcation nationaux

 

Des experts en certification produit de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) sont en conclave, depuis ce jeudi 31 mai à Cotonou, pour valider les projets de documents relatifs à la mise en place du mécanisme de la certification produit en Afrique de l’Ouest. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Système qualité de l’Afrique de l’Ouest.

LIRE AUSSI:  Les putschistes

Plus que jamais, la certification joue un rôle important dans les pays avec la globalisation des échanges, l’élimination des barrières tarifaires et bientôt l’entrée en vigueur de l’Accord de partenariat économique Union européenne-Afrique de l’Ouest. C’est conscient de cette réalité que les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ont jugé nécessaire de mettre en place le Système de certification de produits de la sous-région.
Un atelier s’est ouvert, ce jeudi à Cotonou, en vue de la validation des projets de documents relatifs à la mise en place du mécanisme de la certification. Avec l’organisation de cet atelier, la région ouest-africaine est en passe de se doter d’un instrument pérenne. L’objectif est de contribuer à la protection des consommateurs de la région, qui constitue une des préoccupations majeures des Etats membres de la Cedeao et de la Mauritanie.
Pour le représentant de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (Onudi), Aka Jean Joseph Kouassi, l’ensemble des interventions de son organisation en Afrique de l’Ouest s’inscrit dans un nouveau mandat que les Etats lui ont confié en 2013. Un mandat qui tient sur trois piliers fondamentaux : améliorer la compétitivité économique ; créer et partager la prospérité et protéger l’environnement (pour un développement industriel inclusif et durable). La Marque Cedeao de la conformité aux normes épouse parfaitement, dans ses objectifs, ces trois piliers, selon Aka Jean Joseph Kouassi. Elle est un moteur pour dynamiser les échanges intracommunautaires et vers les marchés extérieurs. Elle est également un facteur de création de richesse qui mobilise tous les acteurs des différents domaines de l’infrastructure de la qualité.

LIRE AUSSI:  Gestion intégrée des ressources en eau du programme OmiDelta: La situation du bassin de l’Ouémé présentée aux acteurs étatiques

Consolider l’infrastructure qualité

Le représentant de l’Onudi souligne que le schéma de certification produit de la région opte pour une valorisation des organismes de certification nationaux qui seront les structures mandatées pour délivrer la Marque. C’est pourquoi, il a salué les premières structures accréditées pour délivrer la certification produit dans la région selon la norme Iso CEI 1065.
Le chef de la section coopération de l’Union européenne au Bénin, Lapkouski Rafal, se dit fier de participer à l’atelier de Cotonou qui marque le démarrage du Système régional de certification des produits dans la région Cedeao et en particulier les travaux préliminaires au lancement de la Marque Cedeao de conformité aux normes. Il rappelle que l’Union européenne a financé le Programme système qualité de l’Afrique de l’Ouest à hauteur de 12 millions d’euros et mis en œuvre par l’Onudi. De même, l’Union européenne a financé trois grands programmes régionaux dans le domaine de la qualité depuis 2001. Et dans chaque domaine, les résultats sont au rendez-vous. Lapkouski Rafal indique que l’Union européenne s’attend à ce que les outils développés soient pérennisés avec la création de l’Agence Cedeao de la qualité. Une agence qui se positionne comme un instrument opérationnel chargé de gérer le système de certification produit de la Cedeao.
En lançant les travaux de l’atelier, le représentant du ministre en charge de l’Industrie, Osséni Loukmane, a salué les avancées réalisées par la Cedeao à travers le Programme Système qualité de l’Afrique de l’Ouest pour la consolidation de l’infrastructure qualité régionale. La mise en place de ce mécanisme régional, selon lui, est un gage non seulement de la sécurité et de la santé des consommateurs, mais aussi d’accroissement de la compétitivité des entreprises et services.