Projet de budget de l’Etat gestion 2021 : Romuald Wadagni présente les grands axes aux députés

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Projet de budget de l’Etat gestion 2021 : Romuald Wadagni présente les grands axes aux députés


Le ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni a présenté ce lundi, aux députés membres de la Commission budgétaire, les grands axes du projet de budget de l’Etat pour la gestion 2021.

LIRE AUSSI:  Audiences à la Haute Cour de Justice: Le bicentenaire d’intronisation du roi Guézo célébré en novembre prochain

La commission budgétaire de l’Assemblée nationale est désormais à fond dans l’étude du projet de loi de finances gestion 2021. Les grands axes du document ont été présentés, ce lundi 9 novembre, par le ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni. L’argentier national est revenu sur le contenu du projet de loi de finances qui s’équilibre en ressources et en charges à la somme de 2452,192 milliards F Cfa contre 2167,099 milliards F Cfa pour la loi de finances rectificative 2020. Il annonce l’amorce du retour à la discipline budgétaire après la dégradation induite par la crise du Covid-19.

La présentation du ministre Romuald Wadagni renseigne que de nombreuses mesures fiscales notamment de soutien aux entreprises, aux ménages et d’allègement du système fiscal sont contenues dans le projet de loi de finances. Il s’agit entre autres de la réforme de recouvrement de la Taxe de développement local (Tdl) sur les produits miniers ; l’exonération de la patente et de la Taxe professionnelle synthétique (Tps) sur les douze premiers mois d’activités des entreprises nouvelles ; l’exonération des rémunérations de stage de l’impôt sur le revenu des personnes physiques et du versement patronal sur salaire (Vps) ; l’assouplissement de l’amende appliquée en cas de manquements aux obligations en matière de retenue de l’Aib ; la suppression de l’obligation de demandes préalables de validation des Aib et la suspension de la retenue à la source de la Tva pour certaines entreprises en situation créditrice justifiée. Par ailleurs, le projet de budget gestion 2021 a institué le paiement fractionnel de la patente complémentaire. Cette taxe communale est exigée en totalité des entrepreneurs dès la signature du contrat et même si l’Etat n’a pas payé d’avance.
Outre l’allègement fiscal, le projet de loi de finances 2021 ambitionne de consolider les investissements avec une politique budgétaire plus lisible et orientée vers l’investissement et le social. Il prend en compte dans ce cadre tous les secteurs d’activités, notamment l’éducation avec la poursuite de la mesure de gratuité de l’enseignement maternel et primaire ainsi que dans le secondaire pour les filles, les cantines scolaires et allocations et aides universitaires, la santé et la promotion de l’emploi des jeunes. Une priorité sera également accordée en 2021 à la dématérialisation des procédures, à l’appréhension des niches fiscales, la simplification des procédures et l’amélioration de la notation de Doing Business, soutient le ministre Romuald Wadagni, entouré des cadres techniques de son ministère.

LIRE AUSSI:  Promotion de la gouvernance participative et des droits de l’Homme: L’Union européenne appuie le Parlement avec un projet de 265 millions F Cfa