Projet de construction de l’échangeur de Vêdoko: Le Bénin signe un accord avec le Japon

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Projet de construction de l’échangeur de Vêdoko: Le Bénin signe un accord avec le Japon


Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et Kiyofumi Konishi, ambassadeur du Japon près le Bénin, ont procédé, vendredi 13 mars dernier à Cotonou, à l’échange de notes qui consacre la signature de l’accord portant sur le projet de construction de l’échangeur du carrefour Vêdoko. D’un coût global de 123 millions Yen japonais, soit 615 millions F Cfa, ce projet s’inscrit dans le cadre de l’aide financière non-remboursable du Japon au titre de l’année fiscale 2020.

LIRE AUSSI:  Cajou: La campagne de commercialisation 2019-2020 lancée

D’un coût global de 123 millions Yen japonais, soit 615 millions F Cfa, les travaux de construction de l’échangeur de Vêdoko vont bientôt démarrer. En témoigne la cérémonie d’échange de notes entre Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la coopération, et Kiyofumi Konishi, ambassadeur du Japon près le Bénin, vendredi 13 mars dernier. Ce projet permettra non seulement de rendre fluide le trafic entre Cotonou et Abomey-Calavi mais surtout d’améliorer les conditions de gestion de l’économie béninoise.
Kiyofumi Konishi, ambassadeur du Japon près le Bénin, a affirmé que les infrastructures routières jouent un rôle important dans le développement socio-économique d’un pays. Ainsi, souligne-t-il, le manque d’infrastructures routières cause tous les jours l’embouteillage insoutenable dans la circulation, fait perdre beaucoup de chiffres d’affaires et entrave ainsi le développement économique d’un pays. L’ambassadeur note qu’à travers ce projet, le gouvernement du Japon, soucieux de l’amélioration des performances économiques du Bénin, témoigne une fois encore son amitié et sa solidarité au peuple béninois. Selon lui, cet important projet sera réalisé par des entreprises japonaises qui travailleront conjointement avec des entreprises béninoises afin d’assurer également le transfert de compétences et de savoir-faire.
Dans son allocution, Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la coopération, a fait observer que les populations qui font le trafic Cotonou-Calavi souffrent un véritable calvaire du fait de l’absence de planification urbaine et d’organisation des espaces de vie. Selon lui, le gouvernement a pris l’engagement de corriger tous ces dysfonctionnements et surtout de rendre plus agréable la vie des populations. Aurélien Agbénonci a tenu à saluer la coopération entre le Japon et le gouvernement béninois.
Il est à rappeler que les travaux de construction de l’échangeur de Vêdoko prennent fin en mars 2023.

LIRE AUSSI:  Présidentielle 2021: Pourquoi le mandat de Patrice Talon a été prorogé