Projet de développement de systèmes de production de riz durables: Des femmes ivoiriennes s’inspirent des techniques d’étuvage au Bénin

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Projet de développement de systèmes de production de riz durables: Des femmes ivoiriennes s’inspirent des techniques d’étuvage au Bénin


Des femmes productrices de riz de la Côte d’Ivoire étaient au Bénin, du 4 au 7 novembre dernier, dans la commune de Glazoué, pour s’inspirer de l’expérience de leurs consœurs béninoises en matière d’étuvage de riz et d’autonomisation économique découlant de cette activité.

LIRE AUSSI:  Affaire magouille dans la passation de marchés au MTPT: Les explications du gouvernement aux députés

Echange de bonnes pratiques. Tel est le but de la présence d’une délégation de femmes étuveuses de riz de Côte d’Ivoire au Bénin, précisément dans la commune de Glazoué, du 4 au 7 novembre dernier. Ces femmes, bénéficiaires du projet intitulé «Partenariats pour le développement de systèmes de production de riz durables en Afrique subsaharienne » sont venues s’imprègner des expériences des femmes du Bénin en matière d’étuvage du riz. Au cours d’une séance d’échanges, elles ont été entretenues sur les techniques ayant permis aux étuveuses du Bénin d’avoir d’excellents résultats. L’ambassadeur du Venezuela près le Bénin, Belén T. Orsini Pic, et l’équipe de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (Fao) au Bénin, ont pris part à ladite séance d’échanges.

Sens et portée

Initié en 2014, le projet «Partenariats pour le développement de systèmes de production de riz durables en Afrique subsaharienne » est financé à hauteur de cinq millions de dollars par l’État vénézuélien. Il concerne dix pays d’Afrique subsaharienne dont la Côte d’Ivoire et le
Bénin, et intervient dans le cadre de la coopération Sud-Sud. Il vise à contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable à l’horizon 2030. En particulier, le deuxième objectif à savoir «Zéro faim » : Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire et une meilleure nutrition et promouvoir une agriculture durable.
Ce projet mobilise mille neuf cents producteurs, dont neuf cent quatre-vingt-quatre sont des femmes intervenant à différents pôles du projet, soit une contribution féminine de 51,7 %. Sous l’égide des ministères en charge de l’agriculture des pays concernés, ce projet porté par le Venezuela et la Fao, a pour finalité d’améliorer la production de riz, de stimuler la recherche, de créer des banques de semences qui donneraient lieu à un résultat plus avantageux pour cette spéculation. C’est grâce à ce projet que Glazoué produit le riz blanc parfumé et le riz étuvé, commercialisés en sacs de cinq et vingt-cinq kilos, et très appréciés par les consommateurs.
Ce projet a aussi favorisé l’autonomisation des femmes engagées.

LIRE AUSSI:  Pour risque de trouble à l’ordre public à Porto-Novo: La mosquée centrale Sofwa de Sèdjèko fermée