Projet de loi de finances 2018: Joseph Djogbénou annonce l’érection de 14 nouveaux tribunaux en 2018

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Projet de loi de finances 2018: Joseph Djogbénou annonce l’érection de 14 nouveaux tribunaux en 2018


La carte judiciaire du Bénin sera meublée en 2018 avec la construction de quatorze nouveaux tribunaux pour renforcer les quatorze actuellement fonctionnels. L’information a été donnée, ce mardi 21 novembre, par le ministre de la Justice et de la Législation, Me Joseph Djogbénou, lors de son passage pour la présentation du projet du budget de son ministère au titre de 2018. Selon le garde des Sceaux, cette action est inscrite au rang des priorités du budget de son département ministériel estimé à 14,5 milliards F Cfa contre 21 milliards en 2017.

LIRE AUSSI:  Propriété industrielle: Les enjeux des indications géographiques partagés avec des producteurs

« Nous allons engager la mise en œuvre de la carte judiciaire parce qu’il y a un principe majeur : la justice doit être proche du justiciable. Et il faut rapprocher davantage les tribunaux de nos compatriotes », explique Joseph Djogbénou.
Le ministre annonce la poursuite des actions et réformes en cours, notamment les travaux de réfection des tribunaux déjà fonctionnels, le recrutement du personnel judiciaire. « Nous avons recruté 78 auditeurs de justice qui bientôt seront mis à l’école. L’année prochaine, nous allons poursuivre dans cet esprit avec aussi les greffiers, les autres membres du personnel judiciaire », promet le garde des Sceaux. Aussi, un accent particulier sera-t-il mis en 2018 sur les réformes législatives en cours au niveau du ministère tels que le Code pénal en discussion au Parlement, le statut de la magistrature et bien d’autres textes. Joseph Djogbénou se dit agréablement surpris de la manière dont les députés comprennent les défis de la justice et la disponibilité qu’ils ont marquée pour accompagner le secteur. « Le secteur de la justice nous concerne tous ; soit dans la protection des droits humains, soit dans les transactions que nous accomplissons au quotidien, la soif de la justice est la soif la mieux partagée », souligne le garde des Sceaux qui se réjouit de l’encouragement et du soutien des députés.

LIRE AUSSI:  Présidentielle 2021: La Société civile plaide pour des élections apaisées et inclusives

Th. C. N.