Projet de loi de finances 2019: De meilleures perspectives pour l’économie béninoise

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Projet de loi de finances 2019: De meilleures perspectives pour l’économie béninoise


Le Conseil des ministres du mercredi 19 septembre a adopté le projet de loi de finances exercice 2019 et autorisé sa transmission à l’Assemblée nationale. Le moins qu’on puisse dire, c’est que 2019 augure de très bonnes perspectives pour l’économie béninoise.

LIRE AUSSI:  Affichage du fichier électoral national:Bohicon et Abomey peinent à voir la LEIP affichée

Pour 2019, le gouvernement se propose de consolider les acquis sociaux et d’accélérer la mise en œuvre de ses nombreux projets structurants. Le projet de loi de finances exercice 2019 conforte les nombreuses ambitions du chef de l’Etat déclinées à travers le Programme d’action du gouvernement. « Il comporte des mesures susceptibles de favoriser la résilience des performances afin que la croissance se manifeste effectivement dans le vécu quotidien des populations » avec l’ambition « que ces performances s’établissent sur la durée voire se pérennisent pour impacter la vie de tous ». Ce projet de loi de finances gestion 2019 connaît une augmentation de 0,8%. Il s’établit en recettes et dépenses à 1877,543 milliards de FCFA contre 1862,918 milliards de F Cfa en 2018. Il est conforme aux options de politique économique, sociale et budgétaire retenues par le gouvernement et exposées à l’Assemblée nationale le 30 juin dernier, à l’occasion du débat d’orientation budgétaire. Sa mise en œuvre à travers l’application des mesures qui y sont contenues permettrait une accélération du rythme de croissance économique du pays, dans un contexte non inflationniste et de maîtrise du déficit budgétaire. « Le déficit budgétaire pour la gestion 2019 devrait se situer en dessous de 3%, prescrit par les critères de convergence de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) et conformément au programme économique et financier conclu avec le Fonds monétaire international ».

LIRE AUSSI:  Lutte contre la corruption au Bénin: Bientôt un cadre de concertation pour plus d’efficacité

Recettes sécurisées

Conformément au projet adopté, les ressources du budget de l’Etat pour la gestion 2019 connaîtront une hausse de 8,9% par rapport à 2018. Cette amélioration des recettes budgétaires projetée s’accompagne d’une politique de sécurisation des recettes à travers la dématérialisation des procédures de recouvrement et l’interconnexion des bases de données des contribuables. « En ce qui concerne la fiscalité intérieure et la fiscalité de porte, le renforcement des mesures visant un meilleur rendement de la Taxe sur la valeur ajoutée (Tva) et de celles liées à la généralisation des caisses enregistreuses ». On peut aussi mentionner le renforcement des capacités d’investigation et d’intervention des brigades anti-fraude et la mise en place d’une politique d’appréhension, de sécurisation et d’orientation vers le budget de l’Etat des revenus collectés par les administrations autres que les régies financières.
« Quant aux crédits ouverts au titre du budget de l’Etat pour la gestion 2019, ils sont orientés vers la consolidation des dépenses d’investissement et le renforcement des programmes sociaux »?