Projet Equité dans les Collines: Bilan et cap sur la deuxième phase

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Projet Equité dans les Collines: Bilan et cap sur la deuxième phase


 

Les directeurs généraux de l’Agence française de développement (Afd), de l’Agence belge de développement (Enabel) et de l’Agence luxembourgeoise pour la coopération au développement (LuxDev) ont effectué, mardi 15 novembre dernier, une visite conjointe à Dassa. L’objectif est de constater les résultats du projet « Equité’’ et d’échanger avec les responsables et bénéficiaires.

LIRE AUSSI:  Serge Adjovi, directeur de l’Agence pour le développement du numérique: « Le Code du numérique est une pièce fondamentale du développement du secteur»

A sa descente, la délégation des directeurs généraux composée de Rémy Rioux, Jean Van Wetter, Manuel Tonnar, respectivement pour le compte de l’Agence française de développement (Afd), de l’Agence belge de développement (Enabel) et de l’Agence luxembourgeoise pour la coopération au développement (LuxDev) a été accueillie par le manager du projet Equité, Dr Philippe Compaoré et le maire de Dassa, Nicaise Fagnon.
Après la préfecture où le secrétaire général du dépar-tement, Jean de Vigny Sossouhouéfondé, a eu des échanges avec la délégation, en présence du directeur départemental de la Santé des Collines, Codjo Dandonougbo, cap est mis sur l’hôpital de Dassa. Ici, la coopération et les prochains chantiers ont été passés en revue par les acteurs présents. Il ressort des différentes présentations que le Bénin bénéficie du soutien de l’Agence française de développement (Afd) et de l’Agence belge de développement (Enabel) pour renforcer le système de santé dans le département des Collines à travers le projet Equité « Ensemble pour une Qualité des soins Inclusive et Transparente, orientée vers l’Égalité genre ». En effet, ledit projet est financé par l’Afd à hauteur de 9 milliards francs Cfa et mis en œuvre par Enabel pour une durée de quatre ans (2020-2024). Il contribue à l’amélioration de la santé des populations du département, en particulier des plus vulnérables, et vise l’égalité femmes/hommes. A l’horizon 2024, les populations devraient disposer d’une offre de soins intégrée de qualité pour les Soins obstétricaux et néonatals d’urgence (Sonu) et les Maladies non transmissibles (Mnt), tenant compte des besoins spécifiques liés au genre, principalement dans le département des Collines et au niveau du pôle pédiatrique du Centre hospitalier départemental du Borgou.
Au nombre des actions réalisées dans le cadre de ce projet, on dénombre le renforcement de la compétence technique des agents de santé, le soutien à la création de quatre nouveaux masters dans les deux écoles de santé (Inmes et Ifsio), l’offre de 80 bourses aux déviants, l’appui à la formation des enseignants desdites écoles, le développement de 7 modules de formation « genre et santé »,
la formation des équipes d’enseignants d’Inmes et d’Ifsio avec les modules « Genre et santé » d’Equité.
La liste n’est pas exhaustive. Il est aussi question de formation avec les modules « genre et santé » des équipes de trois Ong partenaires intervenant dans la prévention des Violences basées sur le genre (Vbg), de la création du cadre de concertation communal en Santé sexuelle et reproductive (Ssr) et Vbg pour améliorer la synergie des acteurs multisectoriels dans la prise en charge des Vbg. Une boîte à images Vbg développée pour les communautés. L’intégration du genre dans les curricula de cours dans les écoles (Inmes et Ifsio), la formation de 60 agents de santé des Collines sur les Soins obstétricaux et néonatals d’urgence et de 75 agents de santé des Collines sur la prise en charge des Maladies non transmissibles sont à prendre en compte. L’introduction de l’assurance qualité comme stratégie d’amélioration de la qualité des soins, l’amélioration du plateau technique par l’acquisition de matériel et d’équipements médico-techniques et la réhabilitation de centres de santé, etc.
De façon globale, les bénéficiaires sont bien satisfaits du bilan du projet Equité dans les Collines. Les porte-parole des Ong et ceux des bénéficiaires ont remercié les responsables de l’Afd, d’Enabel pour l’appui consenti jusque-là et plaidé pour une seconde phase du projet Equité qui pourra davantage renforcer la couverture socio-sanitaire.
Tour à tour, les directeurs généraux de l’Afd, Rémy Rioux et d’Enabel, Jean Van Wetter, ont aussi exprimé leur satisfaction au regard de tout ce qui a été fait par Equité dans les Collines.

LIRE AUSSI:  20e Journée des droits des femmes à l’INMES:Les dispositions du Code des personnes et de la famille au menu