Projet « Génération numérique »: La Fondation Mtn et l’Absu-Cep pour un même combat

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Projet « Génération numérique »: La Fondation Mtn et l’Absu-Cep pour un même combat


Projet « Génération numérique »: La Fondation Mtn et l’Absu-Cep pour un même combat

La phase de déploiement des ordinateurs dans le cadre du projet « Génération numérique » a été officiellement lancée, vendredi 16 février dernier au Ceg Zongo de
Parakou. Au total, 1 000 ordinateurs avec contenus numériques et accès à Internet sont acquis en faveur de 50 établissements scolaires sélectionnés sur toute l’étendue du territoire national.

LIRE AUSSI:  Actualisation du fichier électoral national: L’enrôlement des citoyens rétablis ou omis lancé

D’un coût global de 450 millions de F Cfa, le projet « Génération numérique » est initié et mis en œuvre par la Fondation Mtn en partenariat avec l’Agence béninoise du service universel des communications électroniques et de la Poste (Absu-Cep). Il consiste à offrir des ordinateurs portatifs interconnectés par un routeur Wifi à Internet et des contenus pédagogiques numériques sous forme de supports relatifs à plusieurs matières. Le projet vise à améliorer la qualité de l’éducation par les Technologies de l’information et de la communication (Tic), dans les établissements primaires et secondaires publics.
Dans la mise en œuvre de ce projet, la contribution de l’Absu-Cep, selon son directeur général, Emile Kougbadi, est d’accompagner la Fondation Mtn. Elle aura à appuyer la phase de distribution des ordinateurs dans tout le pays, et à former les points focaux des établissements bénéficiaires à la gestion des salles aménagées pour les matériels informatiques. A ces missions, il faudra ajouter l’élaboration des contenus numériques pédagogiques, ainsi que le suivi et l’évaluation du projet.
Pour la présidente de la Fondation, Viviane Sissuh, l’enseignement dans les établissements scolaires a besoin de ce coup de pouce. « Dans un monde où les Tic prennent le pas sur les méthodes traditionnelles d’apprentissage, nos enfants ne sauraient rester en marge de cette évolution capitale à leur survie », a-t-elle souligné. A cet effet, elle souhaite que la manière dont le savoir est transmis, soit repensée en profondeur. Aujourd’hui, insiste la présidente de la Fondation Mtn, la question du numérique à l’école dépasse la simple question de la diffusion des Tic et l’installation des ordinateurs dans les salles de classe. « Si l’école doit assurer la réussite de tous, le numérique permettra sans doute de développer des pratiques pédagogiques plus attractives et plus innovantes, mais surtout plus efficaces », a poursuivi Viviane Sissuh.
C’est la directrice adjointe de cabinet du ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Georgette Opportune Quenum, qui a procédé au lancement du projet. Selon elle, il concorde avec le contenu du pilier 2, axe 4 et action 10 du Programme d’action du gouvernement (Pag). Abondant dans le même sens que le secrétaire général de la préfecture de Parakou, Sanni Bio Bayé, et le premier adjoint au maire de la ville, Ibrahim Chabi Mama, elle a indiqué qu’il s’agira d’utiliser les Tic comme catalyseur d’une dynamique économique de modernisation.
La directrice du Ceg Zongo, Françoise Idohou Yarou, et ses élèves s’étaient confondus en remerciements envers leurs généreux donateurs. Ils ont promis de faire un usage judicieux des outils de travail mis à leur disposition.
A ce jour, vingt-et-un établissements dans l’Atlantique, le Littoral, le Mono, le Couffo, le Zou, les Collines ont bénéficié de la mise en place d’une classe numérique. C’est en prélude au lancement du projet et à titre de phase pilote.
Des attentes et des obligations

LIRE AUSSI:  Solutions pour la sortie de l’impasse électorale : La Conférence des présidents du Parlement se réunit à nouveau

Après la sélection des établissements et le déploiement des ordinateurs dans les classes numérique, d’autres actions sont prévues dans le cadre du projet « Génération numérique ». Il est question de procéder à la formation des points focaux de chacun des établissements, puis à celle liée à l’utilisation de l’outil informatique et à l’Internet. Outre la mise en place du contenu numérique pédagogique sur les ordinateurs, les techniques de recherche en ligne ne seront pas occultées dans l’exécution du projet.
Obligation est faite aux établissements sélectionnés de disposer d’une salle électrifiée et meublée pouvant accueillir vingt postes. Ils doivent également proposer deux enseignants pour la gestion et s’engager à assurer la connexion Internet après un an de gratuité.
M. G.