Projet ‘’Réinventer la cité lacustre de Ganvié’’: Deux conventions de financement signées

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Projet ‘’Réinventer la cité lacustre de Ganvié’’: Deux conventions de financement signées


L’un des projets phares du Programme d’action du gouvernement dénommé ‘’Réinventer la cité lacustre de Ganvié’’ a bénéficié de l’appui financier de l’Agence française de développement pour sa mise en œuvre. Le ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni, et l’ambassadrice de France près le Bénin, Véronique Brumeaux, ont procédé, hier jeudi 26 septembre, à Sèmè-City, à la signature de conventions de financement du projet.

LIRE AUSSI:  Projet Dekart :La promotion des arts au cœur de la saison 2015

Deux conventions de financement du projet ‘’Réinventer la cité lacustre de Ganvié’’ d’un montant de 25 milliards de francs Cfa ont été signées, hier jeudi à Sèmè-City, par le ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni, et l’ambassadrice de France près le Bénin, Véronique
Brumeaux. Ce projet du Programme d’action du gouvernement 2016-2021 bénéficie ainsi de l’appui financier de l’Agence française de développement.
La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du directeur de l’Agence française de développement, Adrien Haye, du directeur adjoint de cabinet du ministre du Cadre de vie et du Développement durable, Adam Pinto, du directeur général de l’Agence nationale de promotion des patrimoines et du tourisme (Anpt), José Pliya, et de différents cadres et personnalités. Il s’agit d’un financement qui vient en appui aux efforts du gouvernement pour améliorer les conditions de vie des populations de la cité lacustre et favoriser le développement d’activités touristiques durables à Ganvié. Le projet va impacter 50 000 habitants de la cité lacustre. Ces derniers verront leurs conditions de vie améliorées de manière significative et durable tout en valorisant le patrimoine historique de Ganvié pour renforcer son attractivité touristique. Il faut signaler que le projet ‘’Réinventer la cité lacustre de Ganvié’’ est mis en œuvre par l’Agence nationale de promotion des patrimoines et du tourisme. Il est prévu, dans sa phase de réalisation, la construction d’une route-digue adaptée aux crues entre Akassato et Sô-Ava, l’aménagement de l’embarcadère d’Abomey-Calavi et du marché aux poissons, le raccordement des habitants aux réseaux publics d’eau et d’électricité ainsi que la réhabilitation d’espaces collectifs et communautaires comme la maison de la Francophonie. La préservation de la biodiversité du lac Nokoué à travers une exploitation durable de ses ressources et la promotion d’activités économiques alternatives à la pêche figurent également parmi les finalités du projet.
La promotion de villes durables, résilientes aux changements climatiques fait partie des principaux axes d’action de l’Agence française de développement au Bénin. Elle consacre près de 95 milliards de francs Cfa au développement urbain à travers plusieurs projets. Ceux-ci intègrent problématique climatique, amélioration de la gouvernance urbaine, fourniture de services essentiels et développement d’activités économiques au bénéfice des populations. Un suivi régulier et une gestion efficiente seront faits de ce financement qui accompagne les actions du gouvernement au profit des populations béninoises, rassure le ministre Romuald Wadagni?

LIRE AUSSI:  Exposition «Saint-Coran en 60 langues et littérature islamique» :Les valeurs de l’islam exaltées à travers divers ouvrages