Projet «Safe and inclusive cities for girls» : Du matériel de travail offert à 127 bénéficiaires formés

Par Joel TOKPONOU,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Projet «Safe and inclusive cities for girls» : Du matériel de travail offert à 127 bénéficiaires formés

Projet «Safe and inclusive cities for girls» Du matériel de travail offert à 127 bénéficiaires formésUne bénéficiaire recevant une machine à coudre pour se prendre en charge

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet «Safe and inclusive cities for girls» exécuté par Terres Rouges Bénin avec l’appui de Plan international Bénin, des jeunes filles, des femmes et des hommes ont reçu des équipements hier mercredi 30 mars à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Anne-Françoise Tasnier et Benoît Feron : Coup de foudre pour la culture vodoun

Grâce au projet « Safe and inclusive cities for girls » exécuté par Terres Rouges Bénin avec l’appui de Plan international Bénin, 127 jeunes filles, femmes et hommes ont reçu, hier mercredi 30 mars, du matériel de travail pour leur autonomisation. Formés en couture, coiffure hommes et dames, pâtisserie, fabrication de produits cosmétiques, soudure, peinture, électricité, ils ont bénéficié de divers équipements d’une valeur totale de 22 millions F Cfa. Il s’agit des machines à coudre, des ustensiles de cuisine et du matériel de travail relatifs à tous ces corps de métiers.
Cette cérémonie tenue dans une ambiance festive avec la participation de la directrice départementale des Affaires sociales, du préfet du Littoral, des patrons et patronnes des ateliers de formation des bénéficiaires, est l’aboutissement de plus de deux ans de parcours. Durant cette période, ces filles, femmes et hommes en situation de précarité, identifiés dans la rue, ont bénéficié de sensibilisation en santé sexuelle et reproductive, de soins en santé de base, d’appuis alimentaires et de financement de leurs formations professionnelles.
Au nom de ses pairs, Norberte Hounkpè, leur représentante, ne cache pas sa joie de sortir de la précarité pour devenir un agent économique. Elle se réjouit particulièrement de la mise à disposition de matériel de travail pour leur insertion professionnelle. « Votre geste nous permettra de commencer plus sereinement notre vie professionnelle. Nous vous promettons d’en faire un bon usage afin de démontrer que la précarité n’est pas une fatalité», a-t-elle assuré au nom des bénéficiaires.
Du côté des initiateurs et exécutants du projet, c’est la satisfaction et la fierté. Karl Paul Frédéric, représentant de Plan international Bénin, l’a clairement exprimé au cours de son intervention.
Pour sa part, Hermann Hessou, directeur de Terres Rouges Bénin, une association spécialisée en accompagnement psychosocial des enfants en situation de rue, clame aussi sa satisfaction pour l’aboutissement du projet. Mais il met l’accent sur la nécessité du suivi qu’entend organiser son association auprès des bénéficiaires. « Nous allons organiser le suivi pour nous assurer que le matériel est utilisé à des fins professionnelles et est bien entretenu », a-t-il promis. Il donne également une idée de la suite de « Safe and inclusive cities for girls ». Selon lui, le projet prend fin normalement ce 31 mars. «Mais il y a un grand résultat sur le projet. C’est la construction d’un endroit sécurisé pour les enfants et jeunes en situation de rue pour les accompagner face aux violences physiques, morales, sexuelles afin de restaurer leur dignité », a-t-il confié. Cette action, annonce Hermann Hessou, sera menée avec les autorités administratives du département.

LIRE AUSSI:  Film Adù quatre fois récompensé aux Goya Awards 2021: Une fierté pour le Bénin