Projets en faveur de Ouidah: Décryptage des impacts par Constant Glèlè Agbidinoukoun

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Projets en faveur de Ouidah: Décryptage des impacts par Constant Glèlè Agbidinoukoun


Ancien journaliste de l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin (Ortb), Constant Glèlè Agbidinoukoun se dit épaté par les nombreux projets touristiques et culturels du gouvernement du président Patrice Talon au profit de la ville de Ouidah, mais aussi en faveur d’autres localités du Bénin. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, le journaliste culturel évoque l’importance de ces projets et la nécessité d’un second mandat pour le chef de l’État…

LIRE AUSSI:  Distinction des personnalités influentes du continent africain : Pintos Gnangnon de ‘’La Nation’’ reçoit un Prix spécial

Impressionné par les nombreux projets de réhabilitation du patrimoine touristique national, surtout ceux en faveur de la ville de Ouidah, Constant Agbidinoukoun Glèlè, ancien journaliste de l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin (Ortb), salue la vision du gouvernement du président Patrice Talon pour le développement des secteurs de la culture et du tourisme.
« Je suis agréablement surpris par les gros projets dévoilés par l’Agence pour le développement du Tourisme et de la Culture que dirige José Pliya, en faveur, non seulement de la commune de Ouidah, mais aussi au profit d’autres villes du pays », a-t-il confié. Selon le Journaliste, les nombreux investissements et projets porteurs témoignent de la volonté du président Patrice Talon de faire de cette commune une vitrine touristique du Bénin. À l’en croire, à défaut de n’avoir pas fait de cette localité le chef-lieu du département de l’Atlantique, le chef de l’État compte redorer son blason. Pour le président Patrice Talon, le tourisme constitue l’un des vecteurs du développement socio-économique du Bénin, selon l’ancien rédacteur en chef du Journal télévisé de l’Ortb.
Cette ambition du gouvernement de changer le visage de la ville de Ouidah, la Cité de Kpassè, est matérialisée par la rénovation du Fort portugais, la construction du Complexe hôtelier ‘’Marina’’, la réhabilitation des musées, la réalisation des arènes Vodoun, du Musée International de la Mémoire et de l’Esclavage (Mime), et bien d’autres monuments historiques…

LIRE AUSSI:  Gestion des déchets solides ménagers: Un taux de collecte de 80 à 90% envisagé dans le Grand Nokoué

Ouidah sur orbite !

Constant Agbidinoukoun se dit émerveillé par les maquettes du complexe hôtelier ‘’Marina’’, près de la Porte du Non-retour à Djègbadji, composé notamment d’un Théâtre de verdure pour la fête des religions endogènes et diverses manifestations culturelles, d’un parking paysager de 350 places, des jardins du souvenir, d’une esplanade touristique avec restaurants, bars , et sites de divertissements, la reconstitution historique d’un bateau négrier, une zone hôtelière d’environ 130 lits, la promenade flottante sur la lagune et un jardin de recueillement.
Pour Constant Agbidinoukoun, « Le président Patrice Talon a promis de faire de Ouidah une ville vitrine ; personne n’y a cru, mais le chef de l’État est en train d’y parvenir », martele-t-il.
Il faut noter que le Programme d’action du gouvernement (Pag) porte un grand rêve pour la ville de Ouidah, et le gouvernement ne ménage aucun effort pour le concrétiser. C’est pourquoi, une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage en vue de la conception et du développement du Complexe hôtelier de la ‘’Marina’’ est autorisée depuis quelques jours. Les hôtels Caraïbes Rt Afro-brésilien prévus dans le Pag montrent les liens entre la ville de Ouidah et Bahia au Brésil. « Le président s’est inspiré des relations culturelles entre Ouidah et Bahia au Brésil », fait-il savoir. Après la concrétisation de ces projets, Ouidah va connaître un vrai rayonnement, un essor impressionnant, assure le journaliste.
Pour constant Agbidinoukoun, « quand tous ces projets seront réalisés, eh bien Ouidah va définitivement s’éclore » ! Selon lui, la ville de Kpassè sera mise sur orbite après la réalisation de ces projets culturels et touristique. Evoquant les projets en cours dans d’autres communes du Bénin, M. Agbidinoukoun insiste sur la réhabilitation du Palais de Singbodji appartenant au roi Guézo, de Dowomè pour le roi Gbêhanzin et de Kpatassa pour le roi Agoli-Agbo, tous à Abomey, sans oublier la réhabilitation du Musée historique de la Cité des Rois…

LIRE AUSSI:  Assemblée générale du Conseil sectoriel pour le dialogue social du Mestfp: Mahougnon Kakpo invite ses collaborateurs à prioriser le dialogue

Pour qu’on n’assiste pas demain à des «éléphants blancs», il implore le président Patrice Talon d’accepter d’être candidat en 2021, pour un second mandat, ceci pour achever la réalisation de tous ces projets porteurs pour le Bénin.
Exhortant les nouveaux conseils municipaux et communaux à soutenir ces magnifiques projets touristiques et culturels. Pour lui, le gouvernement met la barre très haut et les nouvelles autorités communales doivent faire des efforts pour soutenir, dans leurs localités respectives, tous ces projets. Mieux, elles doivent entretenir les réalisations avec le concours de l’État. Le président Patrice Talon a le souci aussi d’aider les communes à travers maintes infrastructures de développement. « Nous demandons, a-t-il ajouté, aux nouveaux élus de se réveiller et qu’ils cessent de distraire le peu de ressources financières à leur disposition.»
Avec la concrétisation effective de tous ces projets touristiques et culturels, c’est la Cité de Kpassè et celle des Houégbadjavi qui vont devenir le point de convergence de mille et une cultures ! Et surtout Ouidah, le lieu de concentration de Souvenirs sur la Traite des Noirs, va reprendre sa place dans l’histoire et dans le temps…

LIRE AUSSI:  Distinction des personnalités influentes du continent africain : Pintos Gnangnon de ‘’La Nation’’ reçoit un Prix spécial