Promotion de l’entreprenariat des jeunes: Le patronat des start-up du Bénin se mobilise

Par Site par défaut,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Promotion de l’entreprenariat des jeunes: Le patronat des start-up du Bénin se mobilise


Face à la question de l’entreprenariat et de l’emploi des jeunes, l’association dénommée Patronat des start-up du Bénin tient à jouer sa partition. A la faveur d’une rencontre à Abomey-Calavi, ce creuset a mis en place ses sections départementales et enclenché les démarches pour la mise en place du fichier national des start-up du Bénin.
Dans son mot d’ouverture des assises, Arel Zannou, président du Patronat des start-up du Bénin, a précisé qu’en dehors de la mise en place des sections départementales, il s’agit d’une rencontre dédiée à la présentation du bureau à ceux qui n’ont pu être à l’assemblée générale constitutive et à porter des informations aux jeunes porteurs de projets innovants. Aujourd’hui, il n’y a pas de fichier disponible sur les porteurs de projets innovants et la rencontre s’y penchera pour leur donner de la visibilité, a-t-il fait observer. Par rapport au rôle à jouer par son association, Arel Zannou a fait savoir qu’elle fera beaucoup de choses merveilleuses en faveur de la jeunesse dans les domaines de l’entreprenariat et de l’emploi. « On ne peut faire rien de grand si l’on ne se met pas ensemble », a-t-il soutenu pour souligner les vertus de la vie associative. Entre autres, il mentionne que grâce à ce creuset, les jeunes entrepreneurs révélés pourront découvrir les sources de financement au profit de leurs activités. Et ceux parmi eux ayant les mêmes idées novatrices pourront se mettre ensemble et fédérer leurs ressources pour bâtir des entreprises fortes et solides. Mieux, a-t-il poursuivi, le problème du chômage des jeunes serait résolu à travers d’une part l’auto-emploi des jeunes entrepreneurs et à travers les emplois qu’ils auraient créés d’autre part, a expliqué Arel Zannou. Par ailleurs, il ajoute que les jeunes entrepreneurs auront aussi la possibilité d’entrer en contact avec les entreprises ayant besoin de leurs produits.

LIRE AUSSI:  Edito: Quitus fiscal mordicus