Promotion de l’usage des véhicules neufs: La BOA-Bénin et la SONAEC offrent le crédit automobile

Par LANATION,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Promotion de l’usage des véhicules neufs: La BOA-Bénin et la SONAEC offrent le crédit automobile


La Banque of Africa (BOA-Bénin) et la SONAEC ont lancé l’offre conjointe de crédit automobile au profit de la clientèle béninoise. Cette initiative a été au cœur des journées portes ouvertes organisées du 22 au 24 septembre dernier au siège du concessionnaire automobile à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Réélection par K.O du président de la République: Patrice Talon récolte les fruits de son bilan

Acquérir une voiture neuve est souvent perçu au Bénin comme une affaire de nanti. Le Béninois moyen préfère alors recourir au véhicule d’occasion avec tous les risques de maintenance qu’il induit. Pour bousculer les habitudes, la société SONAEC et la Banque of Africa Bénin (BOA-Bénin) ont mis en place une offre de crédit automobile à l’endroit des particuliers. L’initiative qui vise surtout à développer chez les consommateurs béninois le réflexe de l’achat des véhicules flambants neufs a fait l’objet de journées portes ouvertes du 22 au 24 septembre derniers au siège du concessionnaire des marques Renault, Nissan et Hyundai à Cotonou. «Nous offrons aux clients la possibilité d’accéder à des voitures neuves grâce au crédit automobile. Cette offre s’adresse aux particuliers salariés du public comme du privé et aux professions libérales», fait observer Maxime Elégbédé, directeur Marketing et Communication de la BOA-Bénin. Le partenariat entre la Banque et la SONAEC dans la mise en place de ce produit s’inscrit, selon Georges Nabi, directeur général adjoint de la BOA-Bénin, dans la droite ligne des rapports de longue date qui lient les deux entreprises et se bonifient au fil des années. «Nos populations ont besoin de véhicules neufs et de qualité à des conditions souples. Le crédit automobile que nous avons mis en place répond bien au besoin des clients car les conditions sont très avantageuses», soutient-t-il.

LIRE AUSSI:  Difficultés d’écoulement de l’ananas béninois vers le Nigeria: Les suggestions des acteurs pour juguler la crise

Des conditions avantageuses

Les règles d’octroi de crédit automobile sont simples, selon les explications des autorités de la BOA-Bénin. Après l’ouverture d’un compte à la BOA-Bénin, le client se dirige vers le concessionnaire pour identifier la marque et le modèle de son choix avant de revenir en agence pour la constitution du dossier d’octroi du crédit automobile. Il s’agit d’un crédit à moyen terme de 5 ans maximum d’un montant allant jusqu’à 30 millions de francs CFA, pour un taux d’intérêt compétitif de 8%. Le prêt dépend du revenu permanent domicilié dans les livres de la BOA-Bénin ou de la quotité cessible du salaire du client d’une part, et d’autre part du prix du véhicule. Les frais de dossier représentent 1% du montant du crédit, avec un plancher de 10.000 francs CFA et un plafond de 150.000 francs CFA. Le client devra également souscrire à une assurance décès emprunteur et une assurance tout risque sur les deux premières années de crédit. «Le gage est également sur le véhicule requis», précise le directeur Marketing et Communication de la BOA-Bénin.
Les journées portes ouvertes permettent aux populations de découvrir les nouvelles gammes de véhicules Renault, Nissan et Hyundai que la SONAEC met sur le marché, avance Nicolas Adagbé, directeur général de la SONAEC. Pour lui, le crédit automobile est une occasion unique pour décider de l’achat d’un véhicule neuf, avec des conditions de garantie de 3 ans ou 100 000 km, la première révision gratuite, une remise de 5% à l’achat du véhicule et de 15% sur les pièces détachées. Ce service, insiste Nicolas Adagbé, offre aussi comme avantage de s’assurer un investissement sur 10 ans, loin des tracasseries et soucis relatifs à l’usage des véhicules d’occasion. «Investir dans les véhicules neufs, c’est garantir l’avenir en toute tranquillité», soutient-il. La BOA-Bénin et la SONAEC voient en cette initiative un début de réponse à une meilleure qualité de vie, à travers l’usage des véhicules moins polluants ¦