Promotion de la bonne gouvernance dans les entreprises publiques: L’Andf et deux autres sociétés d’Etat distinguées

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Promotion de la bonne gouvernance dans les entreprises publiques: L’Andf et deux autres sociétés d’Etat distinguées


Le Réseau Bénin Espoir Ong a distingué, ce jeudi 14 septembre, trois entreprises publiques dont l’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf), pour leurs efforts en matière de bonne gouvernance. Leur distinction est une invite aux entreprises béninoises à faire preuve de performance.

LIRE AUSSI:  Buffet et exposition-vente de produits agricoles à l’Institut français: Légumes, fruits et jus certifiés bio de l’Amap Bénin à l’honneur

L’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf), la Société béninoise des manutentions portuaires (Sobemap) et l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise de l’énergie (Aberme) ont leurs outils de bonne gouvernance au point. Ces trois structures étatiques ont été portées sous les feux de la rampe, ce jeudi, dans le cadre du concours national de bonne gouvernance des entreprises publiques, édition 2017. Leurs directeurs généraux à savoir Victorien Kougblénou, Bernard Amousou Sossou et Francis Tchékpo ont été élevés au grade de grand officier de la bonne gouvernance par le Réseau Bénin Espoir Ong, pour leur gestion saine et crédible des sociétés dont ils ont la charge.
Cette reconnaissance est une prime à la lutte contre la corruption et à la promotion de la transparence et de la gestion axée sur les résultats (Gar), au sein de l’administration publique béninoise. Elle vise à les motiver à mieux asseoir la bonne gouvernance pour un réel développement du Bénin.
« En matière de bonne gouvernance au Bénin, l’espoir est encore permis grâce aux directeurs généraux des trois structures nominées de ce concours», souligne Henri Agassounon, directeur général du Réseau Bénin espoir. « Nous attestons et certifions que l’Andf, la Sobemap et l’Aberme sont toutes des entreprises qui répondent aux outils de bonne gouvernance. Si le Bénin ne se limitait qu’à ces trois entreprises, on ne parlerait jamais de mauvaise gouvernance et le Nouveau départ aurait déjà eu lieu », dit-il, avant d’officialiser la décoration des directeurs généraux desdites entreprises et saluer leurs performances.
L’objectif du présent concours est de décorer les structures méritantes en leur offrant des certifications. Il vise, entre autres, à faire connaître au public béninois les normes de la bonne gouvernance ; doter le Bénin des administrations fortes, performantes et bien gouvernées ; motiver les acteurs impliqués dans le développement du Bénin à une bonne gestion des ressources publiques et rassurer les partenaires techniques et financiers à faire davantage confiance au Bénin.
Les initiateurs de cette distinction parient sur le développement du Bénin, en suscitant les responsables des sociétés publiques, privées et parapubliques à relever le niveau de leurs entreprises.
Pour cette édition 2017, une centaine de candidatures ont été enregistrées. Une dizaine était proche des indicateurs de performances recherchés et seulement les trois structures lauréates ont présenté les caractéristiques de bonne gouvernance, indique le président du jury, Marcel Agbahoudo.

LIRE AUSSI:  Réforme des partis politiques au Bénin: Des pièges à éviter

Mérite des récipiendaires

Pour en arriver à cette sélection, il a fallu pour le comité d’organisation de faire un travail minutieux. Au terme de la compétition, l’Andf est déclarée première de toutes les structures sous tutelle du ministère de l’Economie et des Finances et l’Aberme, premier des entreprises sous tutelle du ministère de l’Energie. La Sobemap conserve aussi le même rang en devançant toutes les entreprises sous tutelle du ministère des Transports, annonce-t-il.
« Elles disposent de personnels engagés, des directeurs généraux et techniques compétents, des chefs services rompus à la tâche, des collaborateurs rigoureux et des syndicats responsables », soutient encore Henri Agassounon.
Selon le parrain de l’évènement, Désiré Adadja, cette consécration a une portée significative. « Pour mesurer le mérite de l’excellence, il s’agit de mesurer le degré qu’entraîne la mauvaise gestion. La mauvaise gestion et l’inconscience professionnelle font autant de dégâts en une heure que les catastrophes naturelles en une journée », souligne-t-il pour saluer le mérite des récipiendaires.
Les nominés sont appelés à redoubler d’ardeur pour mériter encore en 2018, la confiance placée en eux par le Réseau Bénin Espoir. A leur tour, chacun des trois lauréats a remercié l’Ong pour cette marque de confiance. Tous promettent de travailler davantage en faveur de la bonne gouvernance au Bénin.
Il faut souligner qu’en dehors des trois heureux du jour, d’autres personnes ont été également distinguées?

LIRE AUSSI:  Journée mondiale de la protection civile : De nouvelles stratégies pour protéger les personnes déplacées internes

L’Andf, pour de nouveaux défis

La distinction de l’Agence nationale du domaine et du foncier ne relève pas du hasard. Pour le promoteur de ce concours, Henri Agassounon, l’agence est née avec des dents. Malgré sa jeunesse, elle a participé à ce concours et a tiré son épingle du jeu. Son directeur général, selon lui, sait mettre les petits plats dans les grands pour atteindre les objectifs assignés à l’agence. Par cette certification, la structure s’engage à donner le meilleur d’elle-même.
« Nous acceptons la certification avec humilité et vous faisons la promesse de saisir la perche du bon bout pour nous révéler davantage. En 2018, nous serons encore au rendez-vous », promet son directeur général adjoint, Alain Atchadé.