Promotion de la destination Bénin : Trois infrastructures touristiques inaugurées demain

Par Joel TOKPONOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Promotion de la destination Bénin : Trois infrastructures touristiques inaugurées demain

Statue en l’honneur des amazones du Danxômè

Objet de toutes les attractions depuis quelques jours, les nouvelles infrastructures touristiques de Cotonou seront officiellement ouvertes au public. La place de l’Amazone située entre le palais des congrès et le Port autonome de Cotonou, la statue de Bio Guerra érigée au niveau du carrefour de l’aéroport international Bernadin Gantin de Cotonou et
« Les Jardins de Mathieu » aménagés sur le boulevard de la Marina seront inaugurés le 30 juillet 2022 par le chef de l’Etat en personne. Ce sera la première activité entrant dans le cadre des festivités du 62e anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté nationale et internationale. Une manière pour le gouvernement de placer cette célébration sous le sceau de la revalorisation culturelle et touristique.
Dans le royaume d’Abomey, l’amazone était une femme guerrière. C’est donc un hommage à sa bravoure que la statue haute de 30 mètres est réalisée. C’est d’ailleurs devant ce monument que se déroulera le défilé du 1er août prochain.

Bio Guéra

A quelques pas de l’amazone, en remontant la belle avenue vers l’aéroport, se trouve une autre attraction touristique ; la statue de Bio Guéra sur son cheval cabré. De son vrai nom Gbaasi N’Guerraé, il est né en 1856 dans le village Gbaasi et mort en 1916. Guerrier wassangari, un peuple du Nord Bénin, il a mené la résistance pendant plusieurs années.
La troisième infrastructure non moins importante, ce sont les jardins de Mathieu. Construite sur les ruines du domicile de l’ancien président Mathieu Kérékou, cette place offre la beauté de ses innombrables fleurs à la nature. Ce dont les touristes et même les autochtones profiteront pour des distractions et loisirs sains.

LIRE AUSSI:  Dégâts des inondations: Le gouvernement descend à Grand-Popo les bras chargés