Promotion de la filière cunicole au Bénin: Tiémoko Yo au Centre de l’ONG BOUGE à Sékou

Par Sabin LOUMEDJINON,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Promotion de la filière cunicole au Bénin: Tiémoko Yo au Centre de l’ONG BOUGE à Sékou


Le représentant résident de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Bénin, Tiémoko Yo poursuit sa visite des centres de production cunicole en vue de découvrir le meilleur profit pour un partenariat. Jeudi 16 juillet dernier, il était au Centre d’éducation et de développement des compétences de l’ONG BOUGE dans le village de Wibatin à Sékou dans la commune d’Allada pour s’enquérir de son fonctionnement et constater de visu la qualité de la production cunicole. Au terme de la visite, il s’est dit satisfait de ce qu’il a vu.

LIRE AUSSI:  Dialogue interreligieux: L’évêque de Natitingou offre du matériel à l’école franco-arabe

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) apporte des appuis à certains projets au Bénin. Mais elle n’entend pas conduire ces projets seule en tant qu’institution internationale technique. Elle souhaite travailler avec les institutions techniques de l’Etat, les Organisations professionnelles des producteurs, et les ONG actives dans les différents secteurs. En fonction donc des activités des projets que cette institution conduit, elle cherche à établir des partenariats avec des ONG. C’est dans ce cadre que s’inscrit la descente sur le terrain jeudi dernier du représentant résident au Bénin de la FAO au Bénin, Tiémoko Yo.

Etendu sur 3 hectares, le centre a été créé en 2007. Il appartient à l’ONG BOUGE qui travaille essentiellement dans le secteur de la formation sur l’élevage avicole et cunicole. Jeudi dernier, le représentant résident au Bénin de la FAO y a vu des choses impressionnantes : la propreté des lieux, une organisation bien structurée avec à la clé, une production animale de qualité.
« Nous pensons que nous pouvons travailler avec eux, dans le cadre du projet que nous sommes en train de démarrer, sur la professionnalisation de la filière d’élevage des lapins. Nous allons travailler ensemble avec cette ONG qui est en train de faire d’excellentes choses : formation des jeunes à la production des géniteurs au niveau d’élevage de lapin. Donc la FAO va établir avec cette ONG un partenariat afin de développer le secteur cunicole au Bénin », a laissé entendre Tiémoko Yo. Il précise que pour d’autres projets, ce sera avec d’autres partenaires associés aux organisations professionnelles.
Parlant de l’action de l’ONG dans le développement du projet, le représentant de la FAO précise que l’organisation aura des discussions avec elle afin d’identifier les actions communes.
«Mais de ce que nous avons vu sur le terrain, je peux avancer que cette ONG produit des géniteurs de bonne qualité» dit t-il, soulignant que l’un des problèmes auxquels les éleveurs de lapins sont confrontés est qu’ils n’ont pas de géniteurs performants. La FAO va travailler avec cette ONG pour produire des géniteurs de qualité à distribuer aux autres producteurs de lapins au Bénin, révèle le représentant résident de la FAO
La FAO selon son représentant résident interviendra pour appuyer la structuration du secteur. « Ensemble, nous allons appuyer ce volet et faire en sorte que les producteurs, les différents acteurs soient regroupés dans des coopératives, dans des organisations communales, départementales, qu’ils soient forts pour pouvoir être un interlocuteur vis-à-vis des autres acteurs privés mais également de l’Etat pour pouvoir négocier un certain nombre de choses », a conclu le représentant de la FAO.

LIRE AUSSI:  Présentation de vœux à Azalaï: Les événements de la saison 2018 lancés