Promotion de la scolarisation à Akpro-Missérété: Des kits scolaires aux écoliers démunis d’Ahouandji

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Promotion de la scolarisation à Akpro-Missérété: Des kits scolaires aux écoliers démunis d’Ahouandji


Les écoliers vulnérables, notamment orphelins de l’Ecole primaire publique d’Ahouandji dans la commune d’Akpro-Missérété ont été gratifiés de kits scolaires. Le geste a été fait à leur endroit, mardi 6 novembre dernier, par l’Ong Autre Vie qui a volé à leurs secours afin de soulager les bénéficiaires un tant soit peu dans leurs difficultés.

LIRE AUSSI:  Hausse des prix des engrais: Craintes pour la productivité et la sécurité alimentaire

Cinquante kits scolaires composés notamment de sac d’écolier, de coupon de kaki, de cahiers, d’ardoise, de vrai dessinateur, d’instruments de dessin et de couture ont été distribués, ce mardi 6 novembre, aux écoliers en situation de grande vulnérabilité de l’Ecole primaire publique d’Ahouandji dans la commune d’Akpro-Missérété. Chacun des bénéficiaires allant du Cours d’initiation (Ci) jusqu’au Cours moyen deuxième année (Cm2) a reçu son lot de fournitures scolaires avec grand sourire aux lèvres. Un peu pour montrer combien le besoin était très pressant pour ces enfants vulnérables dont la plupart n’avaient même pas porté hier de chaussure. Ce qui témoigne de la situation de précarité dans laquelle vivent ces écoliers en majorité des orphelins. La direction de l’école a été dotée de boîtes de craie pour une bonne administration des cours.
Les kits scolaires ont été offerts par l’Ong Autre Vie qui a beaucoup fait pour cette école dont elle a été le principal artisan de sa création. Pour le directeur exécutif de Autre Vie, Romuald Djivoessoun, son Ong a suscité la construction de cette école frontalière aux communes de Sakété et d’Adjohoun afin de mettre fin au phénomène de la traite des enfants de cette localité vers le Nigeria. Aujourd’hui, cette école dispose de six classes.
Pour Romuald Djivoessoun, ce don s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la phase II du projet « Ecole pour tous» (Ecotous II). Un projet que l’Ong a lancé en août dernier à travers une grande caravane dans dix-sept communes du Bénin pour promouvoir la scolarisation et le maintien à l’école des enfants surtout ceux en situation de vulnérabilité et vivant dans les zones enclavées. Outre cette initiative, Autre Vie a développé une autre approche endogène appelée champ d’initiative de développement qui travaille nuit et jour avec les communautés pour créer des conditions favorables à l’amélioration du taux de la scolarisation scolaire et maintenir les enfants dans le système éducatif. Toutes ces initiatives visent à contribuer à l’accès universel de l’éducation de base au Bénin, une des grandes priorités du gouvernement, explique le directeur exécutif de l’Ong Autre Vie. Il demande aux parents de ne pas baisser les bras et de continuer à soutenir ces enfants qui constituent, selon lui, une richesse pour le relèvement demain des défis du sous-développement et de la croissance économique du Bénin. Cette action humanitaire de l’Ong Autre Vie a été fortement applaudie tour à tour par le conseiller de la région pédagogique Akpro-Missérété/Dangbo, Ibrahim Séfou, le directeur de l’Epp d’Ahouandji, Basile Azonégbo, le chef village d’Ahouandji, Joël Hounkponou et la représentante des bénéficiaires, Honorine Houssa.

LIRE AUSSI:  3e assemblée générale ordinaire de l’Apessa-Bénin: De nouvelles orientations en faveur des jeunes