Promotion de l’information institutionnelle : Une délégation de l’Onip chez les préfets de l’Ouémé et du Plateau

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Promotion de l’information institutionnelle : Une délégation de l’Onip chez les préfets de l’Ouémé et du Plateau


Le directeur général par intérim de l’Office national d’imprimerie et de presse (Onip), Bertin Sowakoudé, et le directeur de publication par intérim du journal La Nation, Paul Amoussou, ont été reçus en audience, ce lundi par le préfet de l’Ouémé, Joachim Apithy et celui du Plateau, Valère Sètonnougbo. La délégation est allée solliciter l’appui des deux préfets pour faire connaitre bientôt aux forces vives des deux départements, les nouvelles dynamiques de l’office et surtout du journal La Nation pour porter loin les initiatives de développement à la base.

LIRE AUSSI:  Etude du projet de loi de finances au Parlement : 29,8 milliards F Cfa pour une diplomatie de développement en 2018

Le quotidien « La Nation » entend, mieux que par le passé, accompagner sur le terrain les préfectures, les communes, les Ongs, les opérateurs économiques et autres acteurs de développement. En tant que quotidien national d’information et d’annonces légales, il veut davantage remplir sa mission statutaire au niveau surtout des communautés à la base afin de freiner un tant soit peu les fausses informations. Le directeur général par intérim de l’Office national d’imprimerie et de presse (Onip), Bertin Sowakoudé, et le directeur de publication par intérim du journal La Nation, Paul Amoussou, ont entretenu à cet effet leurs hôtes, dans la matinée de ce lundi, le préfet de l’Ouémé, Joachim Apithy puis dans l’après-midi, celui du Plateau, Daniel Valère Sètonnougbo. La délégation a échangé, tour à tour, avec ces autorités préfectorales sur ces dynamiques visant à mieux faire connaître les produits de l’Onip et mieux positionner le journal
la Nation dans l’espace médiatique béninois.
Selon Bertin Sowakoudé, l’Onip requiert le soutien des préfets dans la mobilisation des forces vives des départements notamment les directions départementales des ministères, les communes, les Ong, les opérateurs économiques et autres afin de leur exposer les nouvelles dynamiques de l’office surtout du quotidien national d’information. Lequel journal capitalise aujourd’hui cinquante ans d’existence avec des avancées notoires dont un site internet plus dynamique et une application mobile facilement téléchargeable au Bénin ou à l’’étranger. Ces nouvelles dynamiques liées au numérique repositionnent désormais le journal pour porter très loin les actions et autres initiatives à la base. Tout ceci pourra se faire dans un partenariat gagnant-gagnant. L’Onip dispose également d’une imprimerie de pointe pour des travaux de grande envergure.

LIRE AUSSI:  Construction de la route du coton: Les travaux lancés en octobre prochain

Une vision très appréciée

Le directeur général par intérim de l’Onip a présenté les offres de l’office aux deux préfets avant de solliciter leur soutien pour passer le message auprès des structures décentralisées. Cette visibilité pour les actions des collectivités locales sera aussi l’occasion de faire connaitre, à travers le quotidien national d’information les nombreuses potentialités dont regorgent les communes mais qui restent très peu connues des populations. Bertin Sowakoudé a été appuyé par le directeur de publication, Paul Amoussou, qui a insisté sur les deux statuts de La Nation, à savoir journal d’information mais aussi d’annonces légales. Et a demandé l’appui des préfets pour mieux les faire connaître des collectivités locales.
A Porto-Novo comme à Pobé, les deux préfets ont beaucoup apprécié la démarche de la délégation de l’Onip. Ils ont noté avec fierté que les réformes entreprises par le président de la République, Patrice Talon, ont également impacté le journal « La Nation » qui cherche à se rapprocher davantage de la population et à impacter le développement à travers la publication des informations locales via aussi les supports numériques. Très pragmatique, chacun des préfets a retenu le cadre de la Conférence administrative départementale (Cad) pour permettre à l’Onip de rencontrer les directeurs départementaux et autres acteurs locaux, afin de présenter sa vision.
Le préfet de l’Ouémé a retenu la date du 18 mars prochain pour la tenue de cette rencontre au niveau de son département. Le même exercice est programmé par celui du Plateau pour courant le mois d’avril prochain. Il a été également convenu que la rencontre soit étendue ensuite aux maires, aux adjoints aux maires, aux autres forces vives des départements. Mais celle-ci se tiendra après les élections et l’installation des prochains conseillers communaux et municipaux pour plus d’efficacité et de suivi.

LIRE AUSSI:  Commune à statut particulier : des mutations profondes à Abomey-Calavi