Promotion des droits de la femme et égalité des sexes: Oulimata Sarr au cabinet de la vice-présidente du Bénin

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Promotion des droits de la femme et égalité des sexes: Oulimata Sarr au cabinet de la vice-présidente du Bénin

Oulimata Sarr et Talata

Mariam Chabi Talata, vice-présidente du Bénin, a reçu en audience, mardi 13 juillet dernier à son cabinet, Oulimata Sarr, directrice régionale de l’Agence des Nations Unies pour l’égalité Genre et l’Autonomisation de la femme pour l’Afrique de l’Ouest. Les discussions entre les deux personnalités ont porté sur la promotion des droits de la femme, l’autonomisation et l’égalité des sexes.

LIRE AUSSI:  Verbatim/Cérémonie d'ouverture du dialogue politique: Les mots forts du chef de l'Etat

« Ça a été un grand plaisir pour moi de venir échanger avec la vice-présidente du Bénin. Nous avons parlé des droits de la femme, de la représentativité et du leadership féminin, du rôle des parlementaires et de son bureau dans tout ce que l’Onu-femmes essaie de faire au niveau du Bénin», a fait savoir Oulimata Sarr, directrice régionale de l’Agence des Nations Unies pour l’égalité Genre et l’Autonomisation de la femme pour l’Afrique de l’Ouest à sa sortie d’audience. Elle explique que l’Onu-femmes est l’agence des Nations Unies qui a pour mandat de lutter pour l’autonomisation des femmes et l’égalité des sexes. Elle indique qu’au cours des échanges, la vice-présidente lui a fait un très bel exposé sur l’histoire des amazones du Bénin. L’important dans ce combat féministe est de convoquer cette histoire africaine pour pouvoir faire bouger les lignes. « J’étais ravie de voir nos sœurs parlementaires qui ne sont pas très nombreuses et cela fait partie de nos plaidoyers. La vice-présidente m’a rassurée que dans la prochaine législature, les femmes auront plus de place», souligne-t-elle. La directrice régionale de l’Agence des Nations Unies pour l’égalité Genre et l’Autonomisation de la femme pour l’Afrique de l’Ouest indique que son combat est que le Bénin puisse avoir une Assemblée nationale et, si possible, un gouvernement paritaire.
Elle fait savoir que le capital humain est au centre de son plan national de développement et 52 % de ce capital humain concerne les femmes. Il s’avère important, à l’en croire, de libérer le potentiel de la femme béninoise, ce qui permettra d’avoir des taux de croissance à deux chiffres. Oulimata Sarr rappelle qu’il y a de cela 25 ans, quarante-cinq mille femmes sont allées à Beijing en Chine et parmi la délégation, il y avait presque 20 femmes béninoises. 25 ans plus tard, ajoute-t-elle, le monde entier particulièrement le Bénin a fait des avancées sur l’accès aux services sociaux de base tels que la santé, l’éducation et autres. Mais il reste encore, selon ses dires, des chantiers sur lesquels il urge de se pencher à savoir la lutte contre les violences faites aux femmes, le mariage des enfants sans oublier les pratiques traditionnelles néfastes.

LIRE AUSSI:  Promotion de l’excellence au médiateur de la République : Joseph Gnonlonfoun galvanise les 1ers aux examens scolaires 2015