Promotion des genres: L’égalité à portée de main ?

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Promotion des genres: L’égalité à portée de main ?


La célébration de la Journée internationale des droits de la femme est une occasion rare pour faire le point de la représentation voire de la représentativité féminine. Vu que nul n’est prophète chez soi, voyons si les autres ont meilleure allure, si dans la sphère exécutive des représentations internationales au Bénin, la gent féminine est bien lotie…

LIRE AUSSI:  Ouémé/Plateau: Les derniers conseils communaux installés sans l’élection des maires

Véritable indication du tempo de la promotion du genre, l’exercice ici ne consiste pas à établir des statistiques. Parmi les ambassadeurs résidents, on compte quelques ambassadrices sur un total de vingt-et-un. Leurs excellences Belén Teresa Orsini Pic du Venezuela, Sandi Abdou Sahadi du Niger, Catharina Geetruida Maria Tjoelker-Kleve des Pays-Bas, Patricia Alice Mahoney des Etats-Unis, Amal Afifi d’Egypte, Yienelys Vilma Regueiferos Linares de Cuba, Noluthando Mayende-Sibiya d’Afrique du Sud, Véronique Brumeaux de France, tiennent haut le pavillon féminin dans cette faune plutôt masculine de diplomates. Au nombre des ambassadeurs non-résidents, sur un total de 38, elles sont quatre : Maria Leissner du Royaume de Suède, Shirley Ho-Vicario des Philippines, Claudia Turbay Quintero de Colombie, et Carol Vivian McQueen du Canada. A l’échelon des chargés d’Affaires, seule une dame figure parmi les six en fonction au Bénin : Véronique Janssen de l’Union européenne. Idem pour les consuls généraux, avec Chantal Marthe Etali du Gabon, seule femme parmi six hommes.
Minafou Fanta Koné Coulibaly est directrice générale du Fagace, sur dix organisations internationales africaines représentées au Bénin telles la Boad, la Bad ou encore Soaga dirigées par des hommes. La seule femme dirigeante des six Bureaux de Liaison ou de coopération au Bénin reste Valérie Liechti, directrice résidente de la Coopération Suisse au Bénin.
Sur les cinq organisations internationales à statut particulier comme l’Iita, Africa Rice, aucune femme au premier plan. Quant aux consuls honoraires, ils comptent dans leur rang, sept femmes sur un ensemble de quarante-trois : Krystina Hounkponou pour la Pologne, Liliane S.Balle pour la Centrafrique, Mondukpè Roumane Ouabi Toukourou pour l’Indonésie, Saratou Adeoti Kabassi pour le Pakistan, Sourou Suzanne Medecon Loko pour la Côte d’Ivoire, Huguette Bokpè Gnacadja pour la Norvège.
Le Système des Nations unies qui a eu un meilleur affichage en matière de représentation féminine au Bénin, peut revendiquer seulement un tiers de ses représentants résidents qui sont actuellement de la gent féminine: il s’agit de Marie Margarete Molnar de l’Onusida, Joséphine Barbara Laurenceau de l’Unfpa, et Lisa Ahua du Hcr. Soit une note de trois sur dix! Peut mieux faire. Du moins, c’est la mention que méritent les Nations unies au Bénin, à l’instar de l’affichage de la femme de façon générale.

LIRE AUSSI:  Ouémé/Plateau: Les derniers conseils communaux installés sans l’élection des maires