Promotion du genre dans les métiers des Tic: Des bourses d’études de Mtn Bénin et Fnuap à cinq filles

Par Site par défaut,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Promotion du genre dans les métiers des Tic: Des bourses d’études de Mtn Bénin et Fnuap à cinq filles


Afin de corriger les disparités filles-garçons dans le secteur des Tic, la Fondation Mtn Bénin en collaboration avec le système des Nations Unies au Bénin a procédé, vendredi 27 mars dernier à la direction générale de Mtn Bénin, à la remise de bourses d’études à cinq étudiantes fréquentant des universités publiques comme privées au Bénin. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme Bourses d’études de Mtn Bénin destiné à encourager les filles à embrasser les filières scientifiques.

LIRE AUSSI:  Amélioration des performances du ministère du Travail: Une feuille de route élaborée

Faciliter aux filles l’accès à des filières scientifiques, technologiques, techniques et professionnelles spécialisé, mais aussi accompagner le gouvernement du Bénin dans sa politique de promotion du genre et d’élimination des disparités entre filles et garçons. Telles sont les motivations qui sous-tendent la démarche de la Fondation Mtn Bénin en initiant le programme Bourses d’études destiné exclusivement aux filles.
Lors de la cérémonie de lancement dudit programme, Jean- Claude Akogbéto, directeur de Régulation et Corporate Affaires à Mtn Bénin, fait observer que les femmes sont rares dans les métiers de la technologie dans le monde comme au Bénin. Conscient de cette situation, le Bénin s’est engagé à réduire les inégalités hommes-femmes au niveau décisionnel, dans les institutions, l’accès aux ressources, à la justice, aux services sociaux de base. Quant au secteur de la technologie et de la communication, poursuit-il, la situation au niveau des entreprises et organismes publics témoigne que très peu de jeunes femmes s’engagent dans les études en télécommunications. En guise de diagnostic, il établit que le nombre de jeunes élèves filles qui embrassent les filières telles que les mathématiques, l’ingénierie, l’informatique et les filières scientifiques en général reste infirme. Or, relève-t-il, le secteur des Tic offre des possibilités infinies d’emplois. «Ce secteur se caractérise en effet par un besoin pressant de talents très divers. Le nombre d’étudiantes dans les domaines techniques est excessivement faible », insiste le directeur de Régulation et Corporate Affaires.
Pour sa part, pour contribuer à corriger un tant soit peu cette situation, informe-t-il, la Fondation Mtn Bénin en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la population (Fnuap), a initié un programme Bourses d’études. Selon lui, ce «programme de bourse d’études est uniquement destiné aux femmes dans les domaines liés aux Technologies de l’Information et de la Communication ». Il s’agit pour Mtn et ses partenaires d’apporter aux étudiantes méritantes un soutien sous forme de bourses et de dotations sur une durée de 03 ans pour soulager quelque peu les peines des parents.
Ainsi, au lancement, cinq jeunes étudiantes ont été identifiées pour en bénéficier afin de faire carrière dans les métiers relevant des Tic. Leur sélection a été effectuée sur la base des critères préétablis liés « au travail, à la volonté de réussir et à la qualité des résultats scolaires». A ces critères, Jean-Claude Akogbéto ajoutera la fréquentation d’une école secondaire ou technique, ou encore professionnelle, et le besoin d’un soutien financier pour continuer les études.

LIRE AUSSI:  Célébration en différé de la Journée internationale des familles: La jeunesse estudiantine mobilisée autour des enjeux du mariage

Exhortations

Barbara Laurenceau, représentante résidente du Fonds des Nations Unies pour la population au Bénin (Unfpa Bénin), a plutôt motivé les bénéficiaires. Selon elle, elles sont les amazones. De ce fait, elle les a exhortées à l’audace. Pour faire face aux défis qui se posent au monde, la seule contribution des hommes ne suffit pas, note-t-elle. L’espoir repose sur les jeunes filles.
« Vous êtes l’avenir aux côtés des garçons », fait-elle savoir aux jeunes filles bénéficiaires. Elle les invite à créer l’effet boule de neige pour que d’autres jeunes filles puissent bénéficier du programme. Soulignant les avantages de la technologie et des innovations, elle mentionne qu’elles ne sont pas seulement destinées à accélérer la vente en ligne. Selon elle, elles peuvent aussi aider à répondre de manière beaucoup plus active et plus rapide à d’autres défis tels que le coronavirus.
«Pour nous, le pari est de pouvoir protéger la maman qui achète une couche, assister la jeune fille qui manque d’information en matière de santé, le garçon qui s’expose à des risques qu’il ne connaissait pas…», indique Barbara Laurenceau pour montrer les multiples opportunités attachées aux Tic. « La technologie est une solution pour accélérer l’atteinte à l’accès universel de la santé pour tous», souligne-t-elle. En termes d’audace, Barbara Laurenceau ne manque pas de saluer Mtn Bénin pour cette initiative au profit des jeunes filles et à laquelle les Nations Unies ont été associées.

LIRE AUSSI:  Reprise du procès de l’affaire assassinat du juge Sévérin Coovi: Toujours du flou autour des auteurs, mobiles et circonstances du crime

Engagement à réussir

Au nom des bénéficiaires, Damia Tobossi, étudiante à Epitech Bénin, signale que les Tic sont une passion pour elles. Aussi, se dit-elle heureuse de bénéficier de cet appui de Mtn Bénin et du système des Nations Unies au Bénin. Pour elle, cette initiative est la preuve que « le Bénin est en évolution». Avec pour ambition de devenir une actrice dans le secteur de la sécurité informatique au Bénin, elle s’engage au nom des bénéficiaires à ne pas décevoir les initiateurs du programme de bourses d’études.
Comme pour répondre à la représentante résidente de l’Unfpa Bénin, Damia Tobossi fait savoir que les Tic ne sont pas un domaine réservé uniquement aux garçons. « Tant qu’on a la passion et la volonté, on peut y arriver et c’est ce qu’on veut », assure-t-elle.
Après avoir dit sa joie et sa fierté de voir sa fille faire partie des bénéficiaires, Alain Gansounou Djègbo, parent d’une des étudiantes, reconnaît que les Tic constituent un métier d’avenir. Il remercie la Fondation Mtn Bénin et invite les parents à soutenir ce choix de leurs enfants.
Il faut signaler que sur les cinq étudiantes sélectionnées, quatre ont pu être présentes à la cérémonie de remise des bourses. Il s’agit de Damia Tobossi de Epitech Bénin, Fifali Yasmine Zinzindohoué de l’Epac, Josiane Pascaline Aballo de l’Epac et Géovithe Roscane Djègbo d’Ifri.

LIRE AUSSI:  10 ans de présence au Bénin: La BGFI Bank plus près de ses clients