Promotion du patrimoine culturel: Les acquis du projet Pacte présentés aux acteurs de l’Ouémé

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Promotion du patrimoine culturel: Les acquis du projet Pacte présentés aux acteurs de l’Ouémé


Autorités locales, têtes couronnées, dignitaires du culte Vodoun et chefs de collectivités de l’Ouémé sont désormais imprégnés des acquis du projet Patrimoine, culture et tourisme équitable (Pacte) cofinancé par l’Union Européenne. C’était à la faveur d’un atelier qui s’est déroulé il y a quelques jours, à l’Ecole du patrimoine africain (Epa) à Porto-Novo.

LIRE AUSSI:  Nouvel an baatonu: Le Donkonrou célébré pour conjurer les mauvais sorts

Le projet Patrimoine, culture, tourisme équitable (Pacte) vise la valorisation du patrimoine culturel matériel et immatériel de l’Ouémé et de la promotion de la culture et du tourisme. Il a démarré le 1er mai 2014 pour une durée de 30 mois et regroupe une synergie d’acteurs pour le développement culturel et économique. Il est mis en œuvre par un consortium de partenaires dont l’Ong italienne Ltm-GruppoLaiciTerzoMondo comme chef de file, la mairie de Porto-Novo, l’Ecole du patrimoine africain (Epa), le Conseil des activités éducatives du Bénin (Caeb) et le Centre d’études musicales artisanales et d’animation culturelle (Cémaac). Le projet est cofinancé par l’Union Européenne dans le cadre du programme des acteurs non étatiques et les autorités locales dans le développement au Bénin.Ce projet a permis d’inventorier 723 éléments du patrimoine matériel et immatériel. Les acquis de ce projet ont été présentés aux différents acteurs impliqués dans la mise en œuvre de ce projet notamment autorités locales, têtes couronnées, dignitaires du culte Vodoun et chefs de collectivités.

LIRE AUSSI:  Dynastie royale de Djougou: Sa majesté Kpétoni Koda VI fête ses 20 ans de règne

Echanger sur les perspectives

Cet atelier de dissémination a permis aux participants d’échanger aussi sur les perspectives futures et le rôle du patrimoine culturel au service du développement.
Dans son mot de bienvenue, le directeur de l’Ecole du patrimoine africain (Epa), Samuel Kidiba a exprimé toute sa satisfaction par rapport aux résultats obtenus par ce projet. Il a assuré de l’appui constant de son école qui œuvre depuis 20 ans à la promotion, à la protection du patrimoine culturel, pour accompagner le projet Pacte dans l’atteinte de ces objectifs. Samuel Kidiba se dit également prêt à participer à toute activité qui permettra la promotion du patrimoine culturel de la mairie de Porto-Novo.
Le chef de file du projet,Enzo Fazoa a salué les engagements de tous les partenaires, des personnes impliquées comme les enquêteurs qui ont recensé les éléments du patrimoine matériel. Il se réjouit de ce que le projet ait permis de construire les fondations d’un projet bien plus grand de mise en valeur du patrimoine culturel de l’Ouémé. «Nous avons tracé la route, nous avons renforcé les synergies entre les parties prenantes et nous avons produit des matériels pour faire connaître les grandes richesses culturelles de la région Ouémé. Il sera plus facile maintenant d’attirer d’autres projets, d’autres investisseurs ou partenaires pour faire de la culture et du tourisme des moteurs de développement», relève le chef de file du projet.
Procédant à l’ouverture des travaux, le maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou s’est réjoui de constater que ce projet puisse permettre d’avoir dorénavant une idée de la richesse du patrimoine culturel de l’Ouémé et de sa sauvegarde. Il se dit fier de cette base de données qui pourra être complétée au fil du temps afin de les préserver ?