Protection de la réserve de biosphère de la Pendjari:Du renfort pour la sécurité des animaux

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Protection de la réserve de biosphère de la Pendjari:Du renfort pour la sécurité des animaux


Un fort contingent de forces de sécurité a été déployé dans le parc de la Pendjari pour assurer la sécurité des animaux suite aux rumeurs de braconnage dont fait l’objet cette réserve de biosphère. Mais avant, il était à la rencontre que le ministre de l’Environnement en charge du reboisement et de la protection des Ressources naturelles et forestières a eue avec tous les acteurs impliqués dans la cogestion de ladite réserve.

LIRE AUSSI:  Violences faites aux filles et aux femmes : La position confuse des jeunes

Sous l’égide du lieutenant-colonel Charlotte Okpè Djègui Okoundé, directrice générale du Centre national de gestion des réserves de faune (CENAGREF), du colonel Robert Kouassi Noudéhou, chef de l’Inspection forestière de l’Atacora-Donga et du conseiller technique aux Ressources naturelles et forestières du ministre en charge de l’Environnement, il a été procédé à l’installation, jeudi 2 avril dernier, des éléments devant conduire les opérations de ratissage au sein de la réserve de biosphère de la Pendjari. Dans un contexte où diverses publications non avérées, ont fait état de braconnage sauvage dans ce haut lieu de la flore et de la faune, le déploiement de la quarantaine d’éléments composés de militaires, d’éco-gardes, de forestiers et de chasseurs professionnels locaux, constitue une bouffée d’oxygène pour les responsables en charge de la protection des animaux dans la réserve. Pour la directrice générale du CENAGREF, l’équipe mixte d’agents des forces de sécurité, d’éco-gardes et de chasseurs, vient renforcer le dispositif de surveillance en plein cœur de la réserve. Un dispositif déjà en place sur instruction du ministre de l’Environnement en charge du reboisement et de la protection des Ressources naturelles et forestières.

LIRE AUSSI:  An 11 du réseau de téléphonie Mtn au Bénin: « Mtn Toujours + », pour mieux satisfaire les clients

«Vous constituez une équipe et vous devez être solidaires dans cette mission républicaine», leur a-t-elle notifié. Des propos corroborés par le chef de l’Inspection forestière qui insistera fermement sur les résultats sans complaisance. Ainsi pour la sécurisation du parc et de ses zones cynégétiques il appellera à déloger tout indélicat qui s’aventurerait dans la réserve de biosphère de la Pendjari pour nuire à la quiétude des animaux y vivant. Il n’occulte non plus les transhumants à la recherche de pâturage pour leurs bétails.
Représentant le ministre de l’Environnement en charge du reboisement et de la protection des Ressources naturelles et forestières, Joël Dansou Avikpo, conseiller technique aux Ressources naturelles et forestières, a souligné tout l’intérêt de la mission mixte en rappelant les rumeurs et autres publications non avérées sur le braconnage des animaux au sein du parc. Aussi relèvera-t-il tout l’engagement des autorités au plus haut niveau à assurer la protection des animaux. Les éléments de l’opération mixte de sécurité ont affirmé toute leur volonté à conduire avec succès cette mission.

LIRE AUSSI:  Facilitation du commerce: Des portuaires africains mieux outillés sur le guichet unique