Protection des données personnelles: Facebook et l’Apdp se donnent la main

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Protection des données personnelles: Facebook et l’Apdp se donnent la main


La Journée internationale de protection des données personnelles s’est tenue, ce lundi 3 février à Cotonou. Initiative conjointe de Facebook et de l’Autorité de protection des données personnelles (Apdp), elle a permis aux acteurs du numérique de mieux cerner les enjeux liés aux « données personnelles à l’ère du numérique et la vie privée sur les réseaux sociaux ».

LIRE AUSSI:  Présidence de la République: Le DG de la SBEE s’explique sur les délestages

Les Tics, puissants leviers de développement socioéconomique à l’échelle planétaire, accompagnent le monde avec toutes leurs merveilles, mais elles comportent aussi des pièges. La journée de protection de données personnelles initiée au Bénin par Facebook et l’Autorité de protection des données personnelles (Apdp) se propose de se pencher sur la question. L’initiative offre l’occasion de réfléchir et de discuter autour des enjeux du numérique, notamment les données personnelles afin de préserver toute personne publique ou privée des nuisances des Tics.
« Les hommes et les femmes sont liés les uns aux autres et échangent instantanément par le truchement des réseaux sociaux. Ce nouveau monde qualifié de 2.0 devient alors une gigantesque plateforme où des internautes affichent leurs vies privée et professionnelle, échangent leurs données personnelles, s’exposent au monde parce qu’ils sont devenus des amis sur Facebook ou généralement sur les réseaux sociaux », explique Etienne Fifatin, président de l’Apdp.
Une révolution certes, mais les risques y liés ne sont pas à minimiser. « En raison de cette ouverture au monde, nombreux sont les internautes qui publient ou relayent des contenus illicites sans se soucier de leur e-réputation », relève-t-il. « La mondialisation et l’intensification de la collecte frauduleuse des données personnelles sur les réseaux sociaux, les fausses nouvelles et autres actes criminels appellent une meilleure utilisation des données individuelles à tous les niveaux », préconise-t-il.
Le tandem Apdp-Facebook devient incontournable quand on sait que Facebook est un réseau aux tentacules multinationales. « Avec l’importante croissance prise par internet dans la vie de millions d’humains, une régulation efficace s’impose comme un impératif catégorique. La meilleure façon d’y parvenir est de trouver un espace collaboratif où l’ensemble des acteurs du numérique travaille dans un esprit d’échange et dans une démarche stratégique qui explore des pistes d’idées innovantes en vue d’une meilleure protection des données personnelles », insiste Etienne Fifatin.
Le Bénin, dans sa riposte nationale a adopté la loi 2017-20 du 20 avril 2018 portant Code du numérique, outil efficace de protection des données. Serge Adjovi, président de l’Agence pour le développement du numérique (Adn), a partagé avec les participants, l’esprit et le contenu dudit Code. Selon lui, ce code est à la fois un outil de développement  harmonieux du numérique dans la société et de protection du citoyen et de ses droits.
Plusieurs communications et panels ont meublé cette journée. Entre autres, « Comment Facebook protège vos données ? », « L’Apdp dans la nouvelle dynamique de la protection des données personnelles à travers le Code du numérique », assurée par Marrianick Ouendo, chef service juridique Apdp.

LIRE AUSSI:  Fawaz Moussougan, consultant en cybersécurité: « Tout le monde encaisse le coup de la censure »