Protection et autonomisation de la femme : les innovations béninoises font écho au Congo

Par Joel TOKPONOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Protection et autonomisation de la femme : les innovations béninoises font écho au Congo


Les multiples décisions, actions et législations pour la protection, la valorisation et l’autonomisation des femmes n’ont pas tardé à faire écho au-delà des frontières nationales. Depuis lundi dernier, une délégation d’une dizaine de personnalités conduite par Ines Néfer Bertille Ingani, ministre congolaise chargée de la Promotion de la femme, de l’Intégration de la femme au développement séjourne au Bénin. La ministre et ses cadres sont venus s’imprègner de la dynamique de protection de la femme induite par le gouvernement de la Rupture depuis son avènement. Une dynamique marquée par la modernisation de la microfinance avec l’initiative de la microfinance Alafia qui permet aux femmes de développer des Activités génératrices de revenus puis intégrer progressivement le portefeuille des Systèmes financiers décentralisés.
Au compteur des réalisations du gouvernement en faveur des femmes qui représentent plus de la moitié de la population mais constituent une couche vulnérable, figure également la rénovation de l’Institut national de la femme. Cette structure, plutôt symbolique et élitiste par le passé, dispose désormais de compétences réelles afin d’impacter le quotidien des femmes, notamment en matière de leur protection juridique.
Parlant de protection juridique, une série de lois est votée ces derniers mois afin de sanctionner les violences faites aux femmes et rendre effective l’égalité homme – femme.

LIRE AUSSI:  Synthèse du projet «e-Learning Bénin»: Vers la promotion de la formation en ligne

Sur le terrain

Pour être au parfum de toutes ces actions, la délégation a rendu visite à la ministre béninoise des Affaires sociales et de la Microfinance d’une part, puis le Fonds national de la microfinance où le dispositif opérationnel et les performances lui ont été présentés. Elle était aussi au marché Vèdoko où elle a échangé avec des femmes revendeuses et bénéficiaires du microcrédit Alafia sur leur mode de gestion des crédits et de collaboration avec les Sfd. La ministre congolaise et ses cadres ont aussi eu des séances de travail avec les responsables de Alidé, un Système financier décentralisé (Sfd), partenaire du Fnm dans la mise en œuvre du microcrédit Alafia et avec la présidente de l’Inf.
La visite ne s’est pas limitée à Cotonou. Pour la deuxième journée, celle d’hier, la délégation était dans les locaux d’un groupement de femmes qui s’investit dans la production et la transformation de l’ananas à Attogon dans la commune d’Allada pour s’imprégner de leur mode de fonctionnement et surtout leurs rapports avec les structures de l’Etat dans le développement de leurs activités. Cap a été ensuite mis sur le centre Songhaï à Porto Novo, pour vivre son expérience et constater l’implication des femmes dans les activités.

LIRE AUSSI:  Aménagement de la route Comé-Lokossa-Dogbo: Les travaux exécutés à 63,56 %

Note de satisfaction

Face aux réformes structurantes du secteur du social et les résultats tangibles déjà obtenus, la ministre Ines Néfer Bertille Ingani dont le pays entend élaborer un dispositif analogue de protection de la femme a exprimé sa satisfaction. « Pour cette première partie, ce que nous pouvons retenir de ces descentes, c’est surtout l’aspect organisation. Les verrous ont été mis de telle sorte que les bénéficiaires de microcrédits ne puissent pas dérailler. L’aspect psychologie, l’aspect social, l’aspect formation… Tout est mis en place pour que tout marche bien », a-t-elle déclaré.
Elle va plus loin en hissant l’expérience béninoise comme modèle sur le continent. « Les initiatives prises au Bénin sont exemplaires. C’est tout ce que je peux dire. Parce que là, nous avons des faits. C’est-à-dire que nous avons touché du doigt les faits, les actes et les actions que nous entendions de loin. Vraiment, je suis très contente d’avoir visité le système intégré de Songhaï. C’est pour nous, un grand honneur, une fierté. Félicitations aux autorités qui ne ménagent aucun effort pour créer les conditions de l’emploi pour les jeunes et les femmes », a-t-elle fait savoir à sa collègue béninoise.

LIRE AUSSI:  Financement de projets pour l’atteinte des Odd: Le Bénin mobilise 328 milliards F Cfa