Pta au titre du 3e trimestre 2018 du Memp: Salimane Karimou invite les cadres à plus d’efforts

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Pta au titre du 3e trimestre 2018 du Memp: Salimane Karimou invite les cadres à plus d’efforts


Le ministère des Enseignements maternel et primaire (Memp) a organisé ce mardi 9 octobre, la revue trimestrielle d’exécution de son Plan de travail annuel (Pta) au titre du troisième trimestre de 2018. Occasion pour le ministre Salimane Karimou de féliciter les cadres surtout les gestionnaires de crédit de son ministère pour les résultats obtenus au cours du trimestre écoulé et de les inviter à la persévérance.

LIRE AUSSI:  Visite du ministre de l’Industrie et du Commerce: La Sobébra, un exemple de société qui progresse

« J’en appelle une fois encore à votre sens élevé de responsabilité et de reddition de compte pour qu’au 31 décembre 2018, notre ministère réalise un taux d’exécution de 99 % à défaut des 100% aussi bien en termes d’engagement qu’en termes d’ordonnancement». C’est le défi que lance le ministre des Enseignements maternel et primaire à l’endroit des cadres à divers niveaux surtout aux gestionnaires de crédits de son ministère pour le dernier trimestre de l’année 2018. Salimane Karimou a fait cette exhortation ce mardi 9 octobre, à Porto-Novo, à l’occasion de la cérémonie de lancement de la revue trimestrielle d’exécution du Plan de travail annuel (Pta) au titre du troisième trimestre de l’année 2018. Les assises ont été l’occasion pour les participants de passer en revue les activités effectuées et inscrites au Pta du ministère. Il a été également question d’examiner le niveau de mise en œuvre des recommandations faites au cours de la dernière revue et d’évaluer les performances de chaque acteur de la chaîne des dépenses par rapport à la mission et aux objectifs définis. Aussi, cette rencontre a-t-elle été l’occasion pour les cadres et autres gestionnaires de crédits du Memp d’échanger et de définir d’autres stratégies pouvant les aider à surmonter les écueils et améliorer considérablement les résultats à la fin de l’année 2018.
Le ministre se dit satisfait des résultats enregistrés à la fin du deuxième trimestre de cette année 2018. Il constate qu’il y a eu d’amélioration sur tous les plans. En effet, le taux d’exécution physique est estimé à 76,37% comparativement à 2017 où il était de 58,9% à la même période. Le ministre en veut pour preuve les performances financières enregistrées et qui sont encourageantes comparativement à 2017 à la même période. Il relève que le taux d’exécution financière base engagement est de 74,78% pour un montant de 79, 375 170 milliards F Cfa et un taux d’exécution financière base ordonnancement de 73,75% pour un montant de 78,069 970 milliards Francs Cfa. « Bien que nos résultats soient rassurants, nous ne devons pas baisser la garde. Nous avons l’impérieuse obligation de faire de l’éducation un réel levier de développement sur lequel notre pays peut compter », exhorte l’autorité ministérielle. Pour cela, il a invité tous les participants à faire de l’évaluation leur bréviaire pour aider à améliorer davantage les performances du sous-secteur de l’enseignement maternel et primaire. Le ministre Salimane Karimou conseille à tous ces acteurs de la chaîne des dépenses de son ministère de s’entourer de dispositifs adéquats pour éviter en fin d’année l’accumulation des ardoises de dettes qui pourraient plomber le budget 2019. « Les conclusions qui seront issues des présentes assises devront donc permettre de prendre de bonnes décisions pour aider à atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés pour espérer amorcer convenablement le budget 2019 », précise le ministre des Enseignements maternel et primaire qui a lancé officiellement les travaux?

LIRE AUSSI:  Djibouti # Algérie : Un quatuor béninois au sifflet