Quatre ans de gouvernance de Patrice Talon: Les fruits tiennent la promesse des fleurs

Par Collaboration extérieure,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Quatre ans de gouvernance de Patrice Talon: Les fruits tiennent la promesse des fleurs


Voici quatre ans que le président Patrice Talon, à la tête d’une équipe de technocrates, met en oeuvre sa thérapie pour sortir notre pays du gouffre dans lequel il gémit depuis des années. A un an de la fin du premier quinquennat du régime de la Rupture, que peut retenir le commun des Béninois ?

LIRE AUSSI:  Recrudescence des cas de Covid-19: Patrice Talon : « Vaccinons-nous ! »

Avant même son avènement au sommet de l’Etat, le candidat Patrice Talon avait une idée claire de ce qui l’attendait, une fois au pouvoir. La preuve, dans son projet de société intitulé ‘‘Le nouveau départ’’ il disait déjà: « Chers compatriotes, notre pays va mal sur tous les plans». Mais il ajoutait que les Béninois, pris individuellement, sont capables de renverser cette tendance et de vaincre la fatalité. Et voilà ! Seulement quatre ans et le pays se met à respirer.

L’impunité, un mauvais souvenir

L’une des interrogations qui ont toujours troublé l’esprit du commun des Béninois est de savoir si, un jour, les fossoyeurs de l’économie nationale (corrompus, corrupteurs, auteurs de diverses malversations etc…) pourront répondre de leurs actes dans notre pays. Sous le régime du président Patrice Talon, très tôt, cette psychose a fait place à un réel espoir. Désormais, les agents de l’Etat autrefois attirés par l’odeur des deniers publics craignent pour leurs postes, leurs poches et leur liberté. La peur est visible de nos jours sur tous les visages : plus personne n’ose accepter de pot-de-vin à visage découvert …

Des chiffres !

Sous le mandat du président Patrice Talon, le Bénin a battu des records. Dans le secteur de l’agriculture, le pays passe au 2e rang en matière de production de cultures vivrières au sein de l’Uemoa. Devant la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Mali et le Tchad, notre pays, le Bénin est le premier sur le continent dans la production du coton. A titre illustratif, de 200 000 tonnes en 2016, nous sommes passés à 700 000 tonnes en 2019. Aucune de ces performances n’aurait pu être atteinte sans le leadership éclairé du chef de l’Etat et sa détermination à sortir notre pays de l’ornière. Par ailleurs, les réformes du gouvernement de la Rupture dans le système éducatif ont mis fin aux grèves interminables auxquelles nous étions habitués. De plus, aujourd’hui, aucun citoyen ne peut plus aller à la craie sans en avoir la qualité ou la compétence. Les retombées d’une telle mesure sont visibles dans l’amélioration des résultats aux divers examens dans notre pays.

LIRE AUSSI:  Evaluation diagnostique des enseignants: Les mises au point qui s’imposent (Pour la session de remplacement)

Des routes, de la lumière et de l’eau pour les populations

Conscient que la route du développement passe par le développement de la route, le projet asphaltage annoncé par le gouvernement Talon est entré dans sa phase pratique. Et, partout dans le pays, de nombreuses voies sont pavées ou bitumées ou en cours de l’être. Aucune commune, aucun arrondissement n’échappe aux travaux: Cotonou, Porto-Novo, Parakou, Lokossa, Ouidah, Dassa, Abomey-Calavi, Bohicon, Kétou, etc. Vu la qualité du travail fait et surtout le grand nombre des chantiers ouverts, les citoyens se demandent si les ressources financières dont dispose le Bénin peuvent suffire à les achever. Le visage de notre pays, chacun en est convaincu, sera profondément changé au terme des travaux. La construction ou la réhabilitation des marchés démarrés il y a quelques mois se poursuivent et donnent déjà de la joie au cœur des femmes qui y mènent leurs activités.
Dans le secteur de l’énergie électrique, les populations se réjouissent de la disponibilité en tout temps du courant électrique. Ce qui se traduit par la fin du délestage. A cette allure, le Bénin s’en va quitter son ancien statut d’acheteur d’énergie électrique pour devenir exportateur de courant électrique. De la même manière, la fourniture de l’eau potable aux populations de toutes les localités de notre pays s’en va devenir réalité. L’eau, source de vie, longtemps attendue par nos compatriotes.
Au plan sécuritaire, les forces de l’ordre ont réussi à mettre fin aux fréquents actes d’insécurité qui troublaient la quiétude des paisibles populations: braquages, vols à main armée, cybercriminalité, viols et assassinats d’enfants, etc. Aujourd’hui, les patrouilles de jour comme de nuit permettent aux citoyens de se déplacer en toute sécurité et à tout moment. Les banques autrefois attaquées et vidées par les hors-la-loi sont désormais sécurisées par des forces de l’ordre. Ce dispositif qui fait peur aux individus malintentionnés les dissuade à plus d’un titre et met les usagers en confiance. Au plan sanitaire, les médicaments contrefaits sont supprimés de nos marchés et quartiers. Les acteurs de ce commerce sont arrêtés et répondent de leurs forfaits. Par ailleurs, les cliniques qui se sont installées sans autorisation sont fermées et les propriétaires invités à régulariser leur situation avant toute réouverture. Ce sont là quelques avantages des réformes engagées par Patrice Talon, mais qu’aucun chef d’Etat n’a jamais eu l’audace d’initier dans notre pays.
Le président de la République a réalisé autant de prouesses en seulement quatre ans de gestion du pou voir d’Etat, mais sans tambour ni trompette. De l’extérieur, le Bénin gagne en dignité, en respect et en confiance auprès des partenaires au développement. Au regard de toutes ces performances dont le chef de l’Etat a gratifié notre pays en si peu de temps, nous ne pouvons que lui transmettre nos vives et chaleureuses félicitations. Par cette même occasion, nous lui souhaitons une bonne santé, la longévité et du courage dans la réalisation de cette œuvre salvatrice qu’il a accepté d’accomplir pour le bonheur de ce peuple autrefois désespéré mais qui, sous son mandat, tend vers le bout du tunnel. Mais, tant qu’il reste à faire, dit-on, rien n’est fait. Alors, que Dieu le bénisse, lui accorde la paix et le succès ainsi qu’à son équipe, sans oublier sa famille pour des prouesses plus grandes et nobles.

LIRE AUSSI:  Recrudescence des cas de Covid-19: Patrice Talon : « Vaccinons-nous ! »

Par Christophe S. APOVO (Coll extérieur)

Opérateur économique