« Quinzaine de la Francophonie » édition 2017: Le ministre Aurélien Agbénonci a lancé les manifestations

Par Site par défaut,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur « Quinzaine de la Francophonie » édition 2017: Le ministre Aurélien Agbénonci a lancé les manifestations


Le 20 mars prochain, les pays ayant en partage l’usage de la langue française célébreront la Journée internationale de la Francophonie. En prélude à l’événement, le secrétaire général de la Commission nationale permanente de la Francophonie, a prévu la « Quinzaine de la Francophonie ». Elle a été lancée, ce mercredi 15 mars à Cotonou, par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: Plusieurs amendements au projet de loi de finances 2018 annoncés

Le Bénin s’apprête à célébrer la Journée internationale de la Francophonie édition 2017, à travers une série de seize manifestations qui s’étalent du 15 à 31 mars. Cette « Quinzaine de la Francophonie » lancée hier, précise le professeur Adolphe Kpatchavi, secrétaire général de la Commission nationale permanente de la francophonie, sera marquée par des activités culturelles, sportives, scientifiques, des jeux-concours de promotion de la langue Française ainsi que des séances de vulgarisation du plan stratégique de la Francophonie. 

Cotonou, Porto-Novo, Bopa, Natitingou, Abomey-Calavi et Parakou sont les localités retenues pour accueillir les manifestations. Adolphe Kpatchavi a annoncé également que la fin des manifestations sera marquée par un forum de réflexion sur le thème : « Les actions de la Francophonie au Bénin : bilan et perspectives à l’horizon 2021 ».
Comme pour anticiper sur ce forum, Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, a mis l’accent sur les retombées de la coopération entre le Bénin et l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif). Cette coopération, a-t-il indiqué, a porté sur divers domaines dont l’économie numérique et l’innovation, l’emploi, l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes, l’éducation, la formation et la recherche. Elle a également pris en compte le renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit et le financement des services sociaux de base à travers la coopération décentralisée. « Nous sommes à l’ère de la Francophonie des solutions, une Francophonie qui est parfaitement en phase avec le Programme d’actions du Gouvernement pour l’horizon 2021 », a-t-il signalé. Le ministre a ajouté que toutes ces actions visent à faire de la Francophonie un véritable instrument de développement ».
Comme événement inaugural, l’assistance constituée du corps diplomatique accrédité au Bénin, et autres invités ont suivi un premier panel sur les réalisations de la Francophonie. Il s’agit de témoignages faits par des acteurs ayant bénéficié des appuis de cette institution.

LIRE AUSSI:  Franc CFA : La fin !