Rapport Doing Business 2020: Le Bénin gagne 4 places

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Rapport Doing Business 2020: Le Bénin gagne 4 places


Le rapport Doing Business 2020, publié ce jeudi 24 octobre par la Banque mondiale, place le Bénin à la 149e position sur 190 pays en matière de facilité des affaires. Hissé à la 153e position dans le précédent rapport, le pays a progressé de quatre places.Quoique globalement l’Afrique reste encore à la traîne en matière de réformes relatives à l’environnement des affaires.

LIRE AUSSI:  Fête internationale du travail: Sous le signe des défis de développement économique

Le bond spectaculaire attendu au regard des dernières réformes opérées dans plusieurs domaines, ne s’est pas pour autant produit. La dématérialisation des procédures de paiement d’impôts, de dédouanement via le Guichet unique de commerce extérieur (Guce) depuis janvier dernier au niveau du commerce transfrontalier, est censée faire gagner des points au Bénin.  
En matière de transport de marchandises, le port de Cotonou constitue une plateforme attractive, avec un coût moyen des formalités pour une exportation par bateau s’élevant à 354 dollars contre 2 223 dollars en République démocratique du Congo, 1 633 dollars au Gabon. Le temps moyen de ces formalités est également réduit.
Autre point fort, selon le rapport, le Bénin a amélioré la fiabilité et la transparence du système d’administration des biens fonciers en publiant des statistiques officielles sur les transactions et les différends fonciers de l’année civile précédente. Il se serait également engagé à fournir un document juridiquement contraignant dans un délai déterminé. En termes de transfert de propriété marqué par l’achèvement et la mise en ligne du cadastre de Cotonou et la consultation en ligne de l’état d’avancement des dossiers et autres, les enquêteurs ont constaté l’amélioration apportée à la démarcation en matière de sécurité foncière et les investissements. Le renforcement des droits de propriété foncière se traduit également par l’amélioration de la sécurité d’occupation qui amène les ménages à passer de décisions d’investissement à des cultures de subsistance.
En somme, le Bénin doit maintenir les efforts pour améliorer les indicateurs Doing business afin de mieux attirer les investisseurs nationaux et étrangers.

LIRE AUSSI:  ADIEU ALEX !

Claude Urbain PLAGBETO