Rapport final d’analyse de l’enquête Emploi du temps disponible: Les Béninois travaillent de moins en moins

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Rapport final d’analyse de l’enquête Emploi du temps disponible: Les Béninois travaillent de moins en moins


Les Béninois consacrent peu de temps au travail, révèle le rapport final d’analyse de l’enquête Emploi du temps au Bénin en 2015, présenté, ce jeudi 23 novembre à Cotonou. Fruit d’un travail assidu des cadres de l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (Insae) soutenus par un groupe de réflexion composé d’experts nationaux et internationaux mis en place par la Giz, il donne d’amples détails sur la gestion peu rigoureuse du temps faite par les citoyens.

LIRE AUSSI:  Volley-ball / Ligue régionale Atlantique-Littoral: As Cotonou joue Allada chez les dames demain

Le Bénin a organisé en 1998, sa première Enquête emploi de temps (Eet), puis une seconde en 2015. Cette deuxième enquête a porté sur un échantillon de 7360 ménages, avec une population âgée de six ans ou plus. Cette enquête indique qu’au cours des 24 heures d’une journée, en moyenne, les Béninois consacrent trois heures à leur activité principale, avec la nuance que les actifs des secteurs public et privé passent cinq heures de d’horloge pour des activités économiques, a fait savoir le directeur adjoint de cabinet du ministre chargé du Développement, Sosthène Gnansounou, se fondant sur les résultats de l’enquête. La même enquête révèle que les Béninois passent 45 minutes pour préparer, 1 heure pour bavarder, 9 heures pour dormir, 1 heure 47 minutes pour les repas et le reste du temps est consacré aux autres activités.
Plus spécifiquement, la journée moyenne des Béninois est répartie en 14 % pour les activités économiques de marché et hors marché, indique les conclusions de l’étude. Alors que les hommes consacrent deux heures de plus que les femmes aux activités de marché, les Béninois qui résident en milieu rural travaillent 8 minutes de plus que ceux du milieu urbain, soulignera de son côté, Alexandre Biaou, directeur général de l’Insae, dans sa présentation des conclusions de l’enquête. Ce qui est certain, c’est que « Les Béninois travaillent de moins en moins » et il n’y va du dos de la cuillère pour l’affirmer. Pour preuve, entre 1998 et 2015, les personnes de 6 à 64 ans ont consacré moins de temps au travail journalier. Pendant que le temps consacré aux études et aux loisirs est resté stable chez les garçons sur la même période, celui des filles a connu une augmentation.
« Nous travaillons moins aujourd’hui », se plaint Sosthène Gnansounou qui trouve les données de l’enquête très objectives. Statuant sur l’exploitation faite des 24 heures de la journée par les Béninois, l’Eet 2015 s’est intéressée à presque tous les secteurs de la vie socioéconomique : activités économiques de marché et hors marché, activités domestiques, activités sociales, déplacements loisirs, études, communication, activités physiologiques, etc.
La réalisation de cette enquête a bénéficié du soutien technique et financier de la Giz. Son représentant à cette cérémonie, Innocent Affogbolo, salue d’ailleurs le professionnalisme de ceux qui ont conduit les travaux. Les données varient, selon les sexes et même d’une région à une autre du pays.
Qu’il s’agisse du représentant de la Giz, du directeur de l’Insae ou même du directeur de cabinet du ministère en charge du Développement, tous ont trouvé le rapport pertinent et surtout très fourni. D’où leur appel pour son exploitation à toutes les fins utiles et opportunes. Aussi, ont-ils apprécié le fait que le Bénin fasse désormais partie des rares pays en Afrique titulaire d’un tel document de référence sur la gestion du temps?

LIRE AUSSI:  Affaire placement de fonds de la Cnss: Les avocats de Laurent Mètongnon dénoncent « une garde à vue abusive »