Réalisation des programmes et projets communautaires: Le Bénin s’active pour la première place dans l’Uemoa

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Réalisation des programmes et projets communautaires: Le Bénin s’active pour la première place dans l’Uemoa

ouverture de la revue

La Cellule de suivi de l’intégration régionale du ministère de l’Economie et des Finances organise les 8 et 9 juillet à Cotonou, un atelier dans le cadre des préparatifs de l’édition 2021 de la revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires.

LIRE AUSSI:  Parti Moele-Bénin: Le bureau politique national prend acte des démissions

Depuis 2013, l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) a instauré une revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires afin de donner un coup d’accélérateur au processus d’intégration régionale. Ainsi, cinq revues annuelles ont été organisées au Bénin, en liaison avec la Cellule de suivi de l’intégration régionale du ministère de l’Economie et des Finances. Le pays s’est illustré au cours de ces trois dernières années comme l’un des pays de l’espace communautaire ayant réalisé plusieurs bonds, avec un taux moyen de 77 % dans la mise en œuvre des réformes communautaires, indique Armand Sounton, coordonnateur de ladite cellule. Il rappelle que l’ambition pour cette année est d’amener le Bénin au premier rang en matière de taux de réalisation des réformes, politiques, programmes et projets communautaires de l’Uemoa. C’est pourquoi, en prélude à la revue annuelle de 2021, toutes les parties prenantes nationales, notamment les ministères sectoriels font à Cotonou, les 8 et 9 juillet, le point de la mise en œuvre des recommandations de l’institution à l’endroit du Bénin pour « ainsi procéder à des réglages en vue d’améliorer le score du Bénin lors de la revue annuelle proprement dite». L’atelier organisé à cet effet « vise donc à évaluer le niveau d’avancement de la transposition et de la mise en œuvre des directives, règlements et décisions de l’Uemoa impliquant plusieurs ministères et structures.
Yawovi Batchassi, représentant résident de l’Uemoa au Bénin, insiste sur la portée d’un tel exercice. C’est pour favoriser l’accélération de l’application des réformes, politiques, programmes et projets communautaires au sein de l’Union, que la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement a institué une revue annuelle par Acte additionnel, rappelle-t-il. L’objectif de cet exercice qui sera à sa 7e édition cette année, est de favoriser l’accélération de l’application des réformes, politiques, programmes et projets communautaires dans le but d’approfondir le processus d’intégration régionale. Cette revue permet donc de renforcer le suivi de la mise en œuvre des réformes, politiques, programmes et projets communautaires ainsi que la concertation entre la Commission et les Etats membres. Elle vise aussi à faciliter la mise en œuvre dans les délais prévus des réformes, politiques, programmes et projets communautaires ainsi que la coordination des politiques sectorielles nationales dans le but de réaliser le schéma d’intégration de l’Union, tout en favorisant l’harmonisation des législations nationales et leur conformité à la réglementation communautaire.
Pour mieux la préparer, l’atelier y consacré fait une place de choix au bilan de l’édition 2020 avant d’aborder les dispositions nécessaires pour l’organisation de celle de 2021. « Il constitue une auto-évaluation et représente une étape très importante dans le processus de la revue annuelle», selon Yawovi Batchassi et «contribue fortement à l’amélioration des taux de mise en œuvre des réformes au niveau du Bénin afin que les résultats de l’édition 2021 dépassent ceux réalisés au cours des précédentes éditions ». Pour y parvenir, le Bénin compte cultiver la proactivité susceptible de promouvoir et de révéler la participation effective du pays au processus régional afin de bénéficier des avantages de l’appartenance aux institutions communautaires, révèle pour sa part Chabi Kassim Taba, représentant le ministre d’Etat en charge de l’Economie et des Finances. D’ailleurs, conclura-t-il, le Bénin à travers le pilier 2 du Programme d’action du gouvernement met l’accent sur l’accélération de l’intégration sous régionale.

LIRE AUSSI:  Prise en considération de la proposition de la révision de la Constitution: L’exploit historique du Bloc de la majorité parlementaire (Les regards tournés vers le chef de l’Etat pour le référendum)