Recensement administratif à vocation d’identification de la population: Les ministres Wadagni et Homeky constatent l’effectivité dans le Mono-couffo

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Recensement administratif à vocation d’identification de la population: Les ministres Wadagni et Homeky constatent l’effectivité dans le Mono-couffo


Le recensement administratif initial à vocation d’identification de la population (Ravip) a effectivement démarré dans le Mono et le Couffo. Deux membres du Gouvernement sont descendus, ce mercredi 1er novembre, dans quelques localités des deux départements, en vue de constater l’effectivité de la mise en œuvre des opérations liées au Ravip.

LIRE AUSSI:  Le MCRI face aux acteurs de la Société civile: L’arrêt du dialogue ne suspend pas la poursuite du processus électoral

Les ministres Romuald Wadagni et Oswald Homeky étaient, ce mercredi 1er novembre, dans trois communes du Couffo à savoir Aplahoué, Klouékanmey et Toviklin pour constater le démarrage du recensement administratif initial à vocation d’identification de la population (Ravip). Accompagnés du préfet du département, ils se sont d’abord rendus dans le centre des opérations installé à l’Ecole primaire publique (Epp) Ekinhoué, dans l’arrondissement d’Azovè, à Aplahoué. Ensuite, ils ont visité le centre de la gare routière à Klouékanmè avant de boucler leur randonnée du Couffo, par le centre de l’Epp Tohounhoué à Toviklin.
Le cortège s’est ébranlé, par la suite, dans le Mono accompagné du préfet du Couffo et du maire d’Aplahoué. Dans le Mono, le déroulement des opérations, notamment au niveau de Lokossa, chef-lieu du département, retiendra l’attention des deux ministres. Guidée par le préfet du Mono, Komlan Zinsou et le maire de Lokossa, la délégation ministérielle a passé en revue les centres d’opération du Ceg 3 dans le quartier Agonvè et celui installé dans le marché Nesto d’Almeida.
A chacune des différentes étapes de la tournée du Couffo comme du Mono, les ministres ont touché du doigt le déroulement effectif des opérations du Ravip et la mobilisation de la population. Ils ont échangé avec les représentants du coordonnateur national de l’Agence nationale de traitement (Ant) pour s’enquérir des éventuels dysfonctionnements. A l’endroit des agents déployés pour animer les centres, les ministres n’ont pas manqué d’adresser des mots d’encouragement. Le ministre Romuald Wadagni a dit la satisfaction de la délégation avant de lancer un appel à la mobilisation de tous.
Il faut rappeler qu’une cérémonie de lancement du Ravip, à l’échelle du département du Mono, avait été organisée dans la matinée à la mairie de Lokossa avant le démarrage de l’activité des ministres. A l’occasion de ladite cérémonie, le préfet Komlan Zinsou et le maire de Lokossa, Pierre Awadji, ont tour à tour, vanté les multiples usages de la carte qui sera issue du Ravip pour engager leurs administrés à aller massivement se faire enrôler. En rapport avec cette exhortation, les deux autorités ont donné l’exemple en essayant de se faire enrôler au niveau du centre des opérations du marché Nesto d’Almeida.
Romuald Wadagni, ministre en charge des Finances, s’est fait enrôler, ce mercredi 1er novembre, au cours de la tournée de constats qu’il effectuait, avec son collègue Oswald Homeky, dans les centres d’opération du Mono. Son enrôlement a été réalisé au niveau du centre des opérations du Ceg 3, dans le quartier Agnivèdji à Lokossa, commune du Mono. L’argentier national, natif de Ouèdèmè-Adja, arrondissement de Lokossa, a pu éprouver, par lui-même, l’efficacité du système mis en place. Son enrôlement s’est déroulé sans accroc, sous le regard admiratif des requérants et de plusieurs autorités dont les préfets du Mono et du Couffo?

LIRE AUSSI:  Débat budgétaire en commission au Parlement: Le budget de la Haute cour de justice réduit de moitié