Recommandation de vaccin anti-Covid-19 aux enseignants : Des citoyens s’expriment

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Recommandation de vaccin anti-Covid-19 aux enseignants : Des citoyens s’expriment


Tous les travailleurs du monde scolaire doivent-ils ou non se faire vacciner? Le gouvernement a tranché la question à la faveur du Conseil des ministres du 1er septembre dernier, en ‘’recommandant fortement’’ aux enseignants de le faire. Au sein de l’opinion, les avis restent tout de même divergents sur le sujet.

LIRE AUSSI:  Riposte à la Covid-19 au Bénin : la France offre 4 véhicules frigorifiques

Aimé Akando, premier adjoint au maire de Klouékanmey : « Les informations sur les réseaux sociaux ne permettent pas de discerner le vrai du faux »

Je ne manque aucune occasion pour sensibiliser les gens. J’ai emmené mon enfant à recevoir sa dose de vaccin ce lundi. Il y a beaucoup de réticences dans les rangs des enseignants. Ce sont eux-mêmes qui désinforment. Les informations qu’ils lisent sur les réseaux sociaux ne leur permettent pas de discerner le vrai du faux. Je suis contre la désinformation. J’ai recommandé le vaccin à tous dans mon milieu professionnel. En se vaccinant, les enseignants pourront se protéger et protéger les autres. Après la vaccination, il faut poursuivre les mesures barrières. Ceux qui refusent de se faire vacciner restent la poudrière aux yeux de la population. Lorsqu’on suit les consignes y compris la vaccination, on a la vie sauve. Je voudrais demander aux enseignants de ne pas se fier à tout ce qui se dit sur les réseaux sociaux. Il faut qu’on poursuive la sensibilisation à l’endroit de tous. Que les responsables d’enseignants fassent des tournées dans les écoles pour sensibiliser à l’importance de la vaccination.

Paulin Anani, ingénieur commercial à la retraite : « Les enseignants doivent se faire vacciner parce qu’ils sont des hommes de relations publiques »

La vaccination est vitale pour les enseignants. Comment être un enseignant, dans un état potentiel de maladie contagieuse et refuser de se faire vacciner ? Ce n’est pas bon. Celui qui dispense le savoir et qui éduque doit être sain afin de garantir la santé de ses apprenants. Je loue la recommandation du chef de l’Etat et son gouvernement. Les enseignants doivent se faire vacciner parce qu’ils sont des hommes de relations publiques.

Noël Chadaré, secrétaire général de la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin: « Il faut communiquer, sensibiliser et mettre les gens en confiance »
« Le gouvernement n’a pas fait obligation aux enseignants de se faire vacciner. Il leur recommande le vaccin. Je voudrais qu’il revoie le discours. Les travailleurs savent qu’ils ont besoin de vivre pour s’occuper de leurs familles. Si c’est un vaccin qui va les sauver, il faut communiquer autour pour apaiser les gens, les sensibiliser et les mettre en confiance. Il y a mille manières d’atteindre un objectif, pourvu qu’on fasse preuve d’intelligence. Il faut développer des stratégies pour amener les gens à comprendre la situation, sans les contraindre. A partir du 15 novembre, en France, le Pcr sera payant. Combien de fois les Français qui résistent à la vaccination vont payer ce test sans prendre la décision de se faire vacciner? En suivant tout ce qui est véhiculé sur les réseaux sociaux, on ne peut pas avoir le courage de se faire vacciner. Les thèses ‘’complotistes’’ sont légion. Je préfère me faire vacciner que de contracter la maladie bêtement. Il vaut mieux mourir dans sept ans que de mourir maintenant. C’est avec ces arguments que j’essaye de convaincre les miens ».

LIRE AUSSI:  Mauvais traitement des éducateurs et communautaires: L’UNSTB menace de boycotter le forum sur le dialogue social

Franck A., citoyen : « On ne peut pas faire le bonheur de quelqu’un contre son gré »

Ce serait bien de laisser chaque enseignant faire son choix. On ne peut pas faire le bonheur de quelqu’un contre son gré. Quand les gens n’ont pas de travail, on ne les oblige pas à le leur en donner. Or, le travail assure la vie. Grâce au travail, chaque citoyen pourra subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille. Chaque personne est libre de ses choix.

Vidjinnanhin Gbénou, citoyen : «Chaque individu détient le droit sur son corps y compris les enseignants »

Si le vaccin n’est pas entièrement fiable, pourquoi en faire sa promotion ? Le ministre de la Santé et le porte-parole du gouvernement affirment que les non-vaccinés peuvent contaminer les vaccinés. Dans ces conditions, on ne peut pas en faire une obligation pour tous. Une pathologie qui a un traitement n’a plus besoin de vaccin. Le paludisme tue plus que le Covid-19. Pourtant, aucun vaccin n’a jamais été trouvé contre cette endémie depuis des années. Il y a une sorte de cafouillage au niveau des scientifiques, s’agissant du Covid-19. La partie relative aux effets secondaires sur la fiche de vaccination renseigne à propos. Chaque individu détient le droit sur son corps y compris les enseignants. Nous sommes dans un pays de démocratie et de liberté.

LIRE AUSSI:  Examens de fin d’année: L’Ecole internationale Ufuk célèbre ses meilleurs élèves

Toussaint Siton, conducteur de véhicule privé : « J’apprécie la recommandation faite aux enseignants de se faire vacciner »

J’apprécie la recommandation faite aux enseignants de se faire vacciner. J’ai pris ma dose de vaccin anti-Covid-19 sans rechigner. Je me sens très bien. J’ai recommandé à ma famille de le faire. J’insiste même que mes enfants âgés de plus de 18 ans le fassent avant la rentrée scolaire. Ceux qui refusent de le faire sont libres. En recommandant le vaccin à tous, le gouvernement ne peut pas nous tuer tous. Il ne peut pas tuer tout le peuple. Il faut que les gens prennent conscience de cela.

Michel Adjou, retraité : « Lorsque les enseignants sont vaccinés, cela pourra protéger les enfants et les parents d’élèves »
Le gouvernement a vu juste. La manière dont la pandémie sévit fait peur. On ne peut qu’encourager cette décision du gouvernement. Il faut penser aux mesures hardies. Lorsque les enseignants sont vaccinés, cela pourra protéger les enfants et les parents d’élèves contre d’éventuelles contaminations. En tant que parents, nous sommes appelés à amener nos enfants à l’école tous les jours et à les ramener à la maison tous les soirs. Ce qui nous oblige à faire également la vaccination.

M. Tanifiani : Je ne pense pas que le vaccin pour les enseignants soit nécessaire. On doit laisser chaque personne décider de ce qui lui convient. La mort nous guette tous à chaque pas. De la maladie à coronavirus ou non, on partira tous un jour.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la Covid-19: Ruée dans les postes de vaccination

Akim Marcos, retraité : « Si le vaccin s’avère nécessaire, tout le monde le fera. La vaccination des enseignants peut être utile aux enfants. Ça peut les protéger ».

T. Hounkpè : « Des enseignants pourraient se faire virer »

Pour le moment, je suis réticent à la vaccination. J’exerce dans le privé. Lorsque mon patron la rendra obligatoire, je n’aurai peut-être pas le choix. Cela pourrait être le cas des enseignants aussi. A mon avis, le problème pourrait ne pas se poser pour les Ace et les Ape.
Par contre, les aspirants n’ont pas un contrat formel. L’Etat peut ne pas les reconduire s’ils ne sont pas vaccinés. Je pense que le gouvernement veut profiter de la rentrée scolaire pour faire pression sur ce corps de métier. On ne peut pas recommander le vaccin aux populations et se désengager des effets secondaires. C’est une contradiction. Tout dépend du but du vaccin. Est-ce qu’en se vaccinant, on est définitivement épargné de la maladie ? Nous n’avons pas encore l’assurance de l’efficacité des vaccins anti-Covid-19 au regard des nombreuses suspensions dans certains pays.

Solange Gbétin, citoyenne : « Les enseignants sont dans l’obligation de se protéger parce qu’ils sont en contact direct avec les enfants »

Nous sommes contraints de nous faire vacciner, surtout lorsque tout le monde le fait dans notre milieu. C’est cette logique qui m’a motivée à me faire vacciner. Si la vaccination devrait tuer, alors qu’elle nous tue tous. Elle est vitale. Nous devons faire les choses dans les règles de l’art. Il faut se départir de certaines mentalités et prendre les bonnes décisions au profit de nos enfants. Les enseignants sont dans l’obligation de se protéger parce qu’ils sont en contact direct avec les enfants qui ne sont pas encore en âge de se faire vacciner contre la Covid-19. Ils sont obligés de donner le bon exemple, car il y aura un fichier sur la vaccination contre la Covid-19 dans les écoles.