Recrutement d’agents de bureau de vote à la CENA: Toujours de longues files d’attente à quelques heures de la clôture

Par zounars,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Recrutement d’agents de bureau de vote à la CENA: Toujours de longues files d’attente à quelques heures de la clôture


Ce jeudi 22 janvier à 17 heures, les candidats aux postes de président, assesseur ou assistant coordonnateur ne pourront plus déposer leurs dossiers. A quelques heures de la clôture de cette opération, de longues files s’observent toujours aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de la Commission électorale nationale autonome (CENA).

Par Bertrand HOUANHO (Stag)

Bousculades, disputes, tentatives de forcer la porte d’entrée de la Commission électorale nationale autonome (CENA) malgré la présence des forces de l’ordre. ils sont des milliers de jeunes pour la plupart des étudiants à postuler, suite au communiqué de recrutement d’agents de bureau de vote et de 1690 assistants coordonnateur lancé par la CENA. A l’intérieur, de longues files attendent devant les quatre (4) postes installés pour recevoir les dossiers des postulants. Pour le département du Littoral, deux postes sont retenus. Le 1er reçoit les dossiers des postulants du 1er au 6e arrondissement et le second ceux du 7e au 13e arrondissement. Les deux autres postes reçoivent les dossiers des postulants des autres communes du Bénin. Il faut préciser à cet effet que les chefs-lieux des départements sont aussi retenus pour recevoir les dossiers de ceux qui sont à l’intérieur du pays. Hier à 11 heures, au poste 1 du Littoral, 765 dossiers ont été déjà enregistrés contre 1150 à la même heure au poste 2 qui reçoit les dossiers des postulants du 7e au 13e arrondissement. Souvent les postulants font le rang pendant des heures et c’est une fois devant les agents qui reçoivent les dossiers qu’ils sont orientés vers le poste de l’arrondissement ou de la commune de leur ressort. Ils devront alors reprendre tout le processus et cela crée des grincements de dents et le découragement chez certains.
Après quelques heures d’attente dans les rangs, Marius Kowé vient de déposer son dossier pour le poste d’assesseur dans la commune d’Abomey-Calavi. Tout heureux d’avoir enfin rempli cette formalité, il décrit le processus. «Il faut en premier lieu s’inscrire et prendre la fiche de renseignement gratuite. Le véritable problème, c’est de franchir le portail puisque les forces de l’ordre font entrer les gens par petits groupes. Une fois à l’intérieur de la CENA, vous êtes certains de déposer votre dossier. Seulement, je constate que les agents qui reçoivent les dossiers renvoient ceux qui n’ont pas légalisé la photocopie de leurs pièces d’identité alors que cela n’est pas précisé dans le communiqué. Ce n’était pas mon cas et j’ai pu déposer mon dossier. Mon inquiétude maintenant, c’est comment ils arriveront à sélectionner les gens vu le nombre de postulants», confie-t-il.
Son compère Gilbert Houézéklounon vient de déposer son dossier toujours pour le poste d’assesseur dans la commune d’Abomey-Calavi. Il regrette le cafouillage qu’il y a à l’entrée de même que l’attitude de certains commerçants véreux qui ont photocopié un nombre impressionnant de fiches d’inscription pour les revendre plus cher. Edwige Dansou quant à elle n’a pas encore pu déposer son dossier. Avec le niveau BTS, elle se présente pour le poste d’assistant coordonnateur. «Je suis là depuis 9 heures mais j’espère déposer bientôt puisque je suis déjà à l’intérieur», a-t-elle expliqué. Aux environs de 11 heures, les agents de sécurité, visiblement débordés, se sont vus obligés de laisser tous ceux qui étaient encore à l’intérieur de la CENA.
Conditions à remplir pour être assesseur ou assistant de coordonnateur
Ceux qui auront la chance d’être retenus comme agents de bureau de vote seront chargés, entre autres, de la mise en place du matériel de vote (tables, chaises, isoloirs, urnes, etc.), la réception du matériel électoral, l’ouverture, le déroulement et la clôture du scrutin, le dépouillement au poste de vote des résultats du vote… Quant aux assistants coordonnateurs, ils auront à assister les coordonnateurs d’arrondissement dans l’organisation et la gestion des élections au niveau de l’arrondissement de leur ressort. Pour postuler à ces postes, il faut être de nationalité béninoise, avoir le Baccalauréat ou un diplôme équivalent et résider dans la commune du centre de vote de son choix.

Ce jeudi 22 janvier à 17 heures, les candidats aux postes de président, assesseur ou assistant coordonnateur ne pourront plus déposer leurs dossiers. A quelques heures de la clôture de cette opération, de longues files s’observent toujours aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de la Commission électorale nationale autonome (CENA).

Par Bertrand HOUANHO (Stag)

Bousculades, disputes, tentatives de forcer la porte d’entrée de la Commission électorale nationale autonome (CENA) malgré la présence des forces de l’ordre. ils sont des milliers de jeunes pour la plupart des étudiants à postuler, suite au communiqué de recrutement d’agents de bureau de vote et de 1690 assistants coordonnateur lancé par la CENA. A l’intérieur, de longues files attendent devant les quatre (4) postes installés pour recevoir les dossiers des postulants. Pour le département du Littoral, deux postes sont retenus. Le 1er reçoit les dossiers des postulants du 1er au 6e arrondissement et le second ceux du 7e au 13e arrondissement. Les deux autres postes reçoivent les dossiers des postulants des autres communes du Bénin. Il faut préciser à cet effet que les chefs-lieux des départements sont aussi retenus pour recevoir les dossiers de ceux qui sont à l’intérieur du pays. Hier à 11 heures, au poste 1 du Littoral, 765 dossiers ont été déjà enregistrés contre 1150 à la même heure au poste 2 qui reçoit les dossiers des postulants du 7e au 13e arrondissement. Souvent les postulants font le rang pendant des heures et c’est une fois devant les agents qui reçoivent les dossiers qu’ils sont orientés vers le poste de l’arrondissement ou de la commune de leur ressort. Ils devront alors reprendre tout le processus et cela crée des grincements de dents et le découragement chez certains.
Après quelques heures d’attente dans les rangs, Marius Kowé vient de déposer son dossier pour le poste d’assesseur dans la commune d’Abomey-Calavi. Tout heureux d’avoir enfin rempli cette formalité, il décrit le processus. «Il faut en premier lieu s’inscrire et prendre la fiche de renseignement gratuite. Le véritable problème, c’est de franchir le portail puisque les forces de l’ordre font entrer les gens par petits groupes. Une fois à l’intérieur de la CENA, vous êtes certains de déposer votre dossier. Seulement, je constate que les agents qui reçoivent les dossiers renvoient ceux qui n’ont pas légalisé la photocopie de leurs pièces d’identité alors que cela n’est pas précisé dans le communiqué. Ce n’était pas mon cas et j’ai pu déposer mon dossier. Mon inquiétude maintenant, c’est comment ils arriveront à sélectionner les gens vu le nombre de postulants», confie-t-il.
Son compère Gilbert Houézéklounon vient de déposer son dossier toujours pour le poste d’assesseur dans la commune d’Abomey-Calavi. Il regrette le cafouillage qu’il y a à l’entrée de même que l’attitude de certains commerçants véreux qui ont photocopié un nombre impressionnant de fiches d’inscription pour les revendre plus cher. Edwige Dansou quant à elle n’a pas encore pu déposer son dossier. Avec le niveau BTS, elle se présente pour le poste d’assistant coordonnateur. «Je suis là depuis 9 heures mais j’espère déposer bientôt puisque je suis déjà à l’intérieur», a-t-elle expliqué. Aux environs de 11 heures, les agents de sécurité, visiblement débordés, se sont vus obligés de laisser tous ceux qui étaient encore à l’intérieur de la CENA.
Conditions à remplir pour être assesseur ou assistant de coordonnateur
Ceux qui auront la chance d’être retenus comme agents de bureau de vote seront chargés, entre autres, de la mise en place du matériel de vote (tables, chaises, isoloirs, urnes, etc.), la réception du matériel électoral, l’ouverture, le déroulement et la clôture du scrutin, le dépouillement au poste de vote des résultats du vote… Quant aux assistants coordonnateurs, ils auront à assister les coordonnateurs d’arrondissement dans l’organisation et la gestion des élections au niveau de l’arrondissement de leur ressort. Pour postuler à ces postes, il faut être de nationalité béninoise, avoir le Baccalauréat ou un diplôme équivalent et résider dans la commune du centre de vote de son choix.