Reddition de comptes du Conseil communal de Natitingou: La mobilisation des ressources propres préoccupe

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Reddition de comptes du Conseil communal de Natitingou: La mobilisation des ressources propres préoccupe

maire Taté Ouindéyama

Le maire de Natitingou a présenté à la population le point de sa gestion au cours d’une séance à la Maison des jeunes de la commune, mercredi 28 juillet dernier. Cette initiative facilitée par Giz à travers le programme Reforme a permis au conseil de faire le point de la mobilisation des ressources propres au cours de l’année 2020.

LIRE AUSSI:  Sites de recherche-développement pour l’essor agricole : Les chercheurs exposent les résultats de l’étude diagnostique

« Mobilisation des ressources propres : l’apport des taxes, redevances et impôts locaux au budget communal en 2020 ». C’est sous ce thème que Taté Ouindéyama, maire de la commune de Natitingou et son conseil communal ont placé la séance de reddition de comptes à la population, mercredi 28 juillet dernier. Pour cet exercice facilité par la Giz à travers le projet Reforme, diverses personnalités ainsi que des sages et jeunes de différentes couches ont répondu présents pour s’imprégner de la gestion de l’année 2020. Pour Iropa Joseph Konti, conseiller technique du projet Reforme/Giz, le maire et l’ensemble du conseil méritent d’être félicités pour cette activité difficile mais importante pour un conseil élu. Un devoir de compte rendu pour tout dirigeant, selon lui. Il s’agit, a-t-il dit, d’une tâche essentielle qui permet de renforcer le lien entre les élus et les populations. « Pour notre part, au niveau du projet Reforme de la Giz, ce sont des initiatives que nous ne pourrons pas manquer d’accompagner. Le projet appuie 19 communes au niveau du Bénin dont la totalité des neuf communes de l’Atacora. Son objectif est d’améliorer la gouvernance financière au niveau des communes d’intervention afin de permettre à l’État d’avoir les moyens plus renforcés notamment au niveau de la fiscalité et de faire une gestion plus saine pour mieux adresser les besoins des populations dans l’esprit d’amélioration des conditions de vie en ce qui concerne les objectifs de développement durable », a expliqué Iropa Joseph Konti.

LIRE AUSSI:  Défis du photographe face à la révolution numérique: « Il faut rester créatif, innovant, inventif », soutient Didier Kpassassi

Diverses réalisations

Le maire Taté Ouindéyama a fait part des ressources propres mobilisées au 31 décembre 2020 qui s’élèvent à 212 207 712. La commune a mobilisé de 2015 à 2019 respectivement
169 809 607 francs, 224 485 512 francs, 366 411 972, 304 526 042 et 332 683 286 francs Cfa. Taté Ouindéyama n’a pas manqué de présenter les réalisations faites sur fonds propres en 2020 sur la base des recettes fiscales, des recettes du foncier, des taxes de développement local, de l’impôt… Selon le maire, dans le cadre du recouvrement des ressources propres de la commune, des difficultés ont été enregistrées. Entre autres, il a évoqué des cas d’incivisme des citoyens qui refusent délibérément de payer les taxes, redevances et impôts, le manque de personnel qualifié et en quantité pour le recouvrement sur le terrain, la corruption par les usagers des marchés et tenanciers de boutiques, le détournement de fonds par les collecteurs malveil-lants, les difficultés liées aux services chargés du recouvrement. Comme solution, le maire et son conseil envisagent de multiplier les actions et stratégies pour améliorer la mobilisation des ressources propres.

LIRE AUSSI:  Rhéal Drisdelle, représentant résident de Plan international en fin de mission: « Je pars satisfait de la collaboration »

Par Alexis METON A/R Atacora-Donga