Réflexion pour un mieux-être des travailleurs et de la population: Le dialogue social et le développement durable préoccupent le Ces

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Réflexion pour un mieux-être des travailleurs et de la population: Le dialogue social et le développement durable préoccupent le Ces


Photo de famille du ministre d’Etat BIO TCHANE et des membres du CES

Les enjeux, l’état des lieux et les perspectives du développement durable, de même que le renforcement du dialogue social font l’objet d’un colloque et d’un séminaire initiés par le Conseil économique et social. Personnalités et acteurs à divers niveaux s’y sont donné rendez-vous pour opiner sur les sujets en débats et faire des propositions. L’ouverture des assises a eu lieu, ce mercredi 4 juillet au siège de l’institution à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Projet de mécanisation agricole: Ali Houdou et ses partenaires sensibilisent les producteurs d’Allada

Deux jours durant, à compter de ce mercredi 4 juillet, experts, spécialistes des questions du dialogue social et du développement durable, ainsi que plusieurs membres et cadres du Conseil économique et social (Ces) se pencheront sur deux thématiques importantes intitulées « Ces : outil pour la promotion du dialogue social et le renforcement de la veille stratégique et citoyenne » et «Développement durable : enjeux, état des lieux et perspectives ».
Les deux rencontres destinées à consolider les acquis de l’institution en matière de dialogue social et de développement durable sont organisées avec l’appui de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (Isesco). Elles s’inscrivent dans le cadre de l’opérationnalisation du Cadre d’analyse et de veille stratégique (Cavs), une structure interne d’appui technique mise en place depuis 2015 par le Ces. Cette institution, rappelle son président, Augustin Tabé Gbian, a pour mission essentielle de donner des avis à caractère consultatif au président de la République et à l’Assemblée nationale sur des projets de loi, d’ordonnances, de décrets ou les catégories socioprofessionnelles qui y sont représentées.
Sur l’importance ou du moins l’urgence de ces assises, le président du Ces soutient que «de tous les temps, le monde du travail a toujours été caractérisé par des luttes d’intérêts » et que «toutes les nations de l’univers ont connu et continuent de gérer des crises sociales qu’engendrent généralement les réformes majeures ». Face à un tel tableau, indique-t-il, la question du dialogue social est un sujet d’actualité qui mérite une analyse objective et approfondie, assortie de propositions concrètes, indispensables à l’instauration d’une paix durable et propice à la prospérité de la nation.
Les fruits des réflexions à mener au cours de ces deux jours d’activités contribueront à consolider les différents mécanismes et autres dispositions juridiques destinés à promouvoir un dialogue social inclusif et fécond, espère-t-il.

LIRE AUSSI:  Formation des entraîneurs sur la natation en eau: Des certificats délivrés aux participants

Protection sociale

Pour sa part, le ministre d’Etat en charge du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, représentant le président de la République à l’ouverture des assises, estime qu’une telle initiative est révélatrice de l’intérêt que porte le Ces aux conditions de vie des populations et au respect des engagements internationaux pris par le Bénin et vient même à un moment clé. « La présente rencontre montre que notre prestigieuse institution est un cadre approprié du dialogue entre toutes les composantes de notre société. Elle doit apporter par la profondeur de ses réflexions et la rigueur de ses analyses, des propositions utiles et constructives », apprécie le ministre d’Etat.
La protection sociale pour tous et notamment pour les plus vulnérables, la mise en place de filets sociaux, une législation favorable aux personnes vulnérables et, enfin, une spatialisation équilibrée dans la mise en place des initiatives de développement. Ce sont là, quatre piliers forts qui fondent l’action sociale du gouvernement, rappelle également Abdoulaye Bio Tchané, non moins heureux de saluer les avancées consécutives du Bénin sur le chantier du mieux-être de ses populations. Il citera en exemple, de nombreux bonds déjà réalisés quant aux Objectifs de développement durable et veut croire que cette option du Ces de conduire des réflexions sur tous les sujets touchant au développement durable se poursuivra pour aider la gouvernance actuelle à mieux atteindre les ambitions contenues dans son programme d’action.

LIRE AUSSI:  Claudine Talon offre des cadeaux à 200 enfants orphelins à Natitingou