Réformes au Trésor public: Plusieurs services déjà dématérialisés

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Réformes au Trésor public: Plusieurs services déjà dématérialisés

KARIMOU ASSOUMA Oumara

La dynamique de digitalisation des services publics enclenchée depuis 2016 n’a pas épargné le trésor public. Que ce soit en matière de gestion des dépenses, des correspondants et des changes ou en matière de recouvrement des recettes, la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique offre plusieurs services dématérialisés.

LIRE AUSSI:  Audiences à l’Assemblée nationale: Le nouveau président de la Cour suprême chez Louis Vlavonou

Les bulletins de paie des agents de l’Etat en activité ne sont plus édités en version papier au Trésor public. Ils sont désormais disponibles en ligne et accessibles à tout moment à partir du site web www.tresorbenin.bj. C’est une innovation très appréciée qui présente plusieurs avantages pour les agents de l’Etat, l’administration publique et les banques et établissements financiers. Cette réforme induit une économie de ressources financières et une réduction des tracasseries et des aléas de la route pour les agents de l’Etat qui ne se déplacent plus vers le Trésor public ou les banques ou les centres postaux avant d’avoir leurs bulletins de paie. C’est aussi une économie d’échelle pour l’Etat qui ne dépense plus pour l’acquisition des consommables informatiques, les pré-imprimés, la maintenance des imprimantes, les missions de convoyage des bulletins de paie et autres dépenses connexes. En outre, pour les banques et les établissements financiers ayant une habilitation pour consulter la plateforme, cette réforme garantit la fiabilité des bulletins de paie qu’ils reçoivent dans le cadre des prêts à accorder à leurs clients.

Bientôt les agents de l’Etat à la retraite pourront avoir accès à leurs bulletins de pension en ligne. Le processus de dématérialisation enclenché est actuellement en finalisation. La digitalisation des bulletins de paie n’est qu’une innovation parmi tant d’autres. S’inscrivant dans les orientations du Programme d’action du gouvernement 2026-2021 « Bénin révélé» notamment en son pilier 2 axe stratégique 4 qui prône la transformation structurelle de l’économie via le numérique, la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique a mis en œuvre plusieurs réformes axées sur la dématérialisation. EIles peuvent être répertoriées en quatre catégories notamment les services en matière de dépenses ; de gestion des correspondances du trésor ; de gestion des changes et de recouvrement des recettes. Oumara Karimou Assouma, directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique, affirme à l’occasion de la célébration des soixante ans d’existence du Trésor public, que l’institution a fait de la digitalisation, le socle de ses réformes.

LIRE AUSSI:  Loi de finances gestion 2018: Les facilités du Trésor public en faveur des Pme/Pmi

Une meilleure gestion des dépenses

Dans la catégorie des services dématérialisés en matière de dépenses, outre la dématérialisation des bulletins de paie, il y a la création de la plateforme de consultation en ligne du niveau de traitement des titres de paiement ; la bancarisation des dépenses de l’Etat et des Collectivités locales, la mise en œuvre des paiements électroniques et l’utilisation de la plateforme Star-Uemoa pour les virements électroniques au profit des prestataires dans l’espace Uemoa. Les prestataires de l’Etat peuvent désormais consulter en ligne et à n’importe quel moment, le niveau de traitement de leurs titres de paiement. Ils n’ont plus besoin de se déplacer de bureaux en bureaux et de courir des risques de rançonnement. Les Directeurs de l’administration et des finances des ministères et institutions de l’Etat ainsi que les autres acteurs de la chaîne des dépenses de l’Etat (gestionnaires de crédit et régisseurs) peuvent ainsi suivre aisément les dossiers au Trésor public et réagir promptement pour satisfaire les cas de différés.

Et avec la dématérialisation totale des déclarations des recettes, la Direction générale des impôts a la possibilité de consulter en ligne tous les dossiers des prestataires et les oppositions qui leur sont faites. S’agissant de la bancarisation des dépenses de l’Etat, les réformes ont pour effet la réduction de tout règlement en numéraire avec en l’occurrence le paiement par virement bancaire des salaires, primes, allocations universitaires et dépenses des prestataires de l’Etat et des collectivités locales ; le paiement par virement bancaire des pensions de montant supérieur ou égal à 50 mille francs Cfa et le paiement par carte bancaire des frais de mission à l’extérieur du territoire. Certaines dépenses, moins importantes, sont libérées par payement électronique via les opérateurs de téléphonie mobile. C’est le cas des pensions de montant inférieur à 50 mille francs Cfa virés par Mtn mobile money ou Moov money, et des subventions de l’Etat aux artisans au titre des mesures d’accompagnement dans la gestion de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Toutes ces mesures assurent la sécurisation des fonds et évitent les longues files d’attente aux guichets du Trésor public.

LIRE AUSSI:  Développement de l’artisanat au Bénin: Les réformes de Patrice Talon saluées

Des services diligents et plus crédibles

La mise en circulation des chèques normalisés du Trésor et l’extension du logiciel de traitement des chèques aux niveaux départemental et communal permettent aujourd’hui une meilleure gestion des correspondants du Trésor. Avec les chèques-trésor normalisés, le bénéficiaire dès le dépôt dans sa banque est payé dans un délai maximal de trois jours au lieu de 90 jours maximum autrefois. De même, les chèques du Trésor délivrés par les correspondants du Trésor aux niveaux départemental et communal ne sont plus acheminés à la direction générale. Ils sont traités et payés sur place, au niveau de la représentation du Trésor compétente dans la localité. Il y a donc une certaine diligence dans le traitement des chèques Trésor et les gestionnaires des comptes reçoivent en temps réel des alertes par mail en cas de mouvements sur leurs comptes.

En matière de gestion des changes, les dossiers de demande d’autorisation de change sont désormais introduits en ligne sur la plateforme digitale du Trésor accessible à tout moment. Entre autres avantages, la réduction des risques de rançonnements et des longues files d’attente pour déposer ou retirer des dossiers d’autorisation de change, la possibilité de suivi en ligne et d’information en temps réel des motifs de rejets, la maitrise du risque de falsification des autorisations, un meilleur suivi des transferts des fonds vers l’étranger… Les réformes au Trésor public ne sont pas seulement relatives aux dépenses. En matière de recouvrement des recettes, il y a la plateforme e-quittance d’encaissement des recettes. Autrefois manuelles, les quittances du Trésor public sont désormais informatisées et mieux sécurisées. Avec cette formule, les clients sont rapidement satisfaits, et il y a une meilleure maitrise du niveau de recouvrement journalier des recettes. En outre, la digitalisation de la délivrance des quittances met fin aux manipulations frauduleuses des quittances par les clients ou les agents malintentionnés d’une part et garantit d’autre part, la fiabilité des situations statistiques produites.

LIRE AUSSI:  Congrès de la RB à Abomey: La renaissance sans les Soglo