Registres communaux des personnes physiques: les citoyens invités à remplir leurs obligations légales

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Registres communaux des personnes physiques: les citoyens invités à remplir leurs obligations légales

Registres communaux des personnes physiquesA en croire Cyrille Gougbédji, gestionnaire mandataire de l’Anip, le Numéro personnel d’identification est en amont et en aval de toutes les procédures au Bénin

Les registres communaux des personnes physiques seront déployés sous peu au niveau des mairies. Les citoyens ont l’obligation de déclarer tout changement de résidence principale auprès de leurs mairies de résidence. Cyrille Gougbédji, gestionnaire mandataire de l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip), a clarifié, hier jeudi 21 juillet, cette décision prise en Conseil des ministres la veille.

LIRE AUSSI:  Présidentielle 2021: Les trois duos attendus jeudi prochain pour les visites médicales

Obligation est faite aux citoyens de déclarer leur nouvelle situation géographique lorsqu’ils quittent une résidence pour une autre, que ce soit dans la même commune ou non.
« Lorsque je décide de quitter une résidence pour une autre, une commune pour m’établir dans une autre, je dois faire attention à remplir les formalités prévues par la loi. Ces dispositions qui m’obligent à signaler mon départ dans la commune où je suis; puis à déclarer mon arrivée dans la nouvelle commune », a expliqué Cyrille Gougbédji, gestionnaire mandataire de l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip). Ce faisant, les citoyens évitent les doublons dans les registres communaux et facilitent la mise à jour des registres. A en croire Cyrille Gougbédji, il ne s’agit pas d’une opération protocolaire. « Il suffit de se rendre à la mairie de la commune que l’on quitte. Il y a l’Unité communale d’identification des personnes qui est un démembrement de l’Anip dans chaque mairie et c’est auprès de cette unité qu’on fait sa déclaration ». Au titre des informations à communiquer, les données relevant de l’état civil, les données géographiques concernant la résidence, les données démographiques concernant la taille du ménage, le numéro personnel d’identification…
Cette réforme est importante au regard de la grande révolution que connaît le Bénin dans la gestion de l’identification personnelle. «Développement du numérique oblige ! Accès aux services sociaux oblige ! Participation citoyenne aux consultations électorales oblige ! Car le code électoral précise que la liste électorale informatisée est tirée des données du registre national des personnes physiques qui est produite à partir des registres communaux des personnes physiques », fait remarquer le gestionnaire mandataire de l’Anip.
Dès que le décret d’opérationnalisation des registres communaux des personnes physiques est pris, l’Anip fera diligence pour déployer dans toutes les mairies l’architecture des registres de sorte qu’avant le 1er octobre 2022, les registres communaux des personnes physiques vont entrer en vigueur dans toutes les communes. Cyrille Gougbédji annonce que cette réforme, une fois mise en œuvre, plus aucune attestation de résidence ne sera dorénavant délivrée par une autorité locale sans que cela procède d’un document sécurisé de l’Anip. Ainsi, il n’y aura plus de faux certificats de résidence.

LIRE AUSSI:  Résiliation des conventions de cession ou de gérance du patrimoine hôtelier: Les dessous du retour de Bénin Marina Hôtel dans le giron de l’Etat

Se faire délivrer les actes sécurisés

Face au média hier, le gestionnaire mandataire de l’Anip a exhorté les citoyens à se tourner désormais vers les actes sécurisés et les nouveaux formats de pièces. Pour les personnes ayant fait le Ravip, les anciens actes de naissance ne sont plus valides. Elles doivent se faire délivrer l’acte de naissance sécurisée. Cette opération est possible en ligne, en un temps record, et permet de disposer d’un acte imprescriptible et authentique. Plus besoin de légaliser, il suffit de photocopier autant de fois l’acte sécurisé. Les personnes n’ayant pas fait le Ravip sont, quant à elles, invitées à se rapprocher des services de l’Anip et de ses unités déconcentrées, munies de leurs anciens actes pour se mettre à jour. C’est l’une des décisions prises en Conseil des ministres, qui a été explicitée par le gestionnaire mandataire de l’Anip.
Par ailleurs, il y aura dans les prochains jours une solution numérique qui permettra aux citoyens de consulter en ligne toutes les données les concernant pour les réajuster au besoin.