Règlementation de l’électrification hors-réseau: Encore un pas vers l’électricité à moindre coût

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Règlementation de l’électrification hors-réseau: Encore un pas vers l’électricité à moindre coût


La promotion de l’électrification hors-réseau est une composante du deuxième Programme du Millennium challenge account pour le Bénin. Au cours de sa séance hebdomadaire du mercredi 3 octobre, le Conseil des ministres a adopté le projet de décret portant règlementation de l’électrification hors-réseau. Un pas de géant pour assurer l’électricité à moindre coût sur l’ensemble du territoire national.

LIRE AUSSI:  Face au déficit d’enseignants relevé dans le primaire: La réponse du gouvernement pour soulager l’école béninoise

L’énergie électrique pour tous et en tout temps pourrait ne plus être un simple slogan d’ici là et se traduire en réalité. Il est d’évidence que, depuis 2016, le Bénin a fait des bonds qualitatifs en conjuguant au passé les jours sans énergie et les nuits d’obscurité. Mais le défi est encore loin d’être relevé et dormir sur ses lauriers pourrait être fatal. Alors que la centrale de Maria Gléta est annoncée pour devenir une réalité sous peu avec plus de 40% des travaux déjà finalisés, le gouvernement vient de donner un autre signal fort de son engagement à assurer l’autonomie énergétique. C’est dans cette logique que s’inscrit l’adoption par le gouvernement du projet de décret portant règlementation de l’électrification hors-réseau.
Cela permettra d’augmenter le temps de fonctionnalité des entreprises et des services publics, de réduire la dépendance vis-à-vis des sources onéreuses d’énergie, d’améliorer la productivité des consommateurs des prestations d’électricité, de stimuler le marché de l’électrification hors-réseau au Bénin et d’accroître l’adoption et l’utilisation d’appareils et de mesures d’efficacité énergétique. Le temps est donc venu pour ceux qui en ressentent le besoin et justifient de capacités à cet effet, de venir contribuer aux efforts du gouvernement en investissant dans le secteur, a lancé le ministre Oswald Homeky lors de son traditionnel point de presse, mercredi 3 octobre à l’issue du Conseil des ministres.
Le décret adopté porte sur les conditions de l’offre d’un service public d’électricité à travers la fourniture d’équipements solaires subventionnés dans les zones d’habitats dispersés, principalement en milieu rural. « Il distingue deux régimes juridiques pour la vente d’un service d’électricité hors-réseau, complétés par un régime spécifique pour le secteur privé marchand », explique le ministre. Il s’agit du régime de la concession qui s’applique à tout promoteur développant des projets d’une capacité supérieure ou égale à 500 Kva, et du régime de l’autorisation pour des projets de capacité inférieure à 500 Kva. « Concernant la vente de produits solaires subventionnés dans les zones d’habitats dispersés, tout contrat devra nécessairement être visé par l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’énergie (Aberme) et fera l’objet d’un avis conforme préalable de l’Autorité de régulation de l’électricité. Désormais, on pourrait dire que la politique énergétique du pays est assez complète avec cette ouverture offerte aux investisseurs privés pour exercer dans le secteur. Ce qui, sans aucun doute, permettra aux consommateurs de disposer de l’énergie et surtout à moindre coût.

LIRE AUSSI:  Redevance de régulation des marchés publics : Eric Houndété demande des comptes au ministre d’Etat Komi Koutché