Réglementation des activités des médias en période électorale:La HAAC sensibilise sur les bonnes conduites à tenir

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Réglementation des activités des médias en période électorale:La HAAC sensibilise sur les bonnes conduites à tenir


Les professionnels des médias exerçant dans la ville de Parakou ont eu droit hier mercredi 18 mars à une séance d’échanges avec une délégation de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) sur les dispositions à observer pendant la période préélectorale qui bat déjà son plein sur le terrain. La rencontre qui s’est déroulée à la salle de conférences de l’ORTB-Parakou, a porté essentiellement sur le contenu des 17 articles de la décision n° 15-009/HAAC portant réglementation des activités des médias de service public et du secteur privé pendant la période du 10 février 2015 à la veille de l’ouverture de la campagne officielle pour les élections législatives et municipales ou communales et locales de l’année 2015.

LIRE AUSSI:  Vote de la loi 2020-23 au Parlement: La Criet compétente pour réprimer les crimes en haute mer

Lambert Dogo, rapporteur, président de la Commission des médias du secteur privé et chef de la délégation de la HAAC, a insisté sur l’obligation pour les organes de presse d’observer une grande rigueur dans la collecte, le traitement, la programmation et la diffusion de l’information. A cet effet, la couverture factuelle de l’actualité relative aux élections est à privilégier, et la diffusion d’informations ou de supports qui mettrait en péril la cohésion nationale, est proscrite.

Les journalistes, les animateurs, les producteurs, les techniciens et tous autres communicateurs des organes de presse sont astreints à faire preuve d’objectivité, d’un grand sens de professionnalisme et de responsabilité en cette période sensible, a ajouté Lambert Dogo.
Si les émissions interactives ne sont pas interdites pendant la période électorale, elles devront faire néanmoins l’objet d’un pré-enregistrement dans les formes et conditions professionnelles requises avant toute diffusion, a souligné Marius Janvier Dossou-Yovo, directeur des affaires juridiques, de la déontologie et du contentieux à la HAAC.

LIRE AUSSI:  La réponse du ministre de l’Economie et des Finances aux questions des députés

«Tout dérapage en la matière dûment constaté peut entrainer la suspension ou l’interdiction de l’émission ou de l’organe à titre de mesure conservatoire par le président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication , selon l’article 7 de la décision n° 15-009/HAAC portant. Outre l’accès équitable à tous les courants politiques, il faut signaler que les organes de presse ont aussi l’obligation de respecter l’usage du droit de réponse conformément aux textes en vigueur au cours de la période préélectorale.
Après Parakou, la délégation de la HAAC sera ce jeudi à Kandi pour entretenir les autres professionnels des médias du Borgou-Alibori sur les dispositions de la même décision.

Claude Urbain PLAGBETO A/R Borgou-Alibori