Régulation des médias au Bénin: la Haac évaluée par son homologue belge

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Régulation des médias au Bénin: la Haac évaluée par son homologue belge

Régulation des médias au BéninLe président Rémi Prosper Moretti à l'ouverture des travaux, en présence des experts

 

La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) accueille depuis ce lundi 13 juin 2022, une mission de «revue par les pairs» constituée d’experts du Conseil supérieur de l’audiovisuel (Csa) de la Belgique.

LIRE AUSSI:  Sécurité, circulation et signalisation routières: Le Bénin adhère aux normes internationales 52 ans après

« Transparence et auto-nomie» et « excellence et l’innovation ». Ce sont là les deux thématiques autour desquelles se déroule au siège de la Haac une mission d’évaluation par les pairs. Les travaux de cette session ont été lancés, hier 13 juin, par le président de l’institution, Rémi Prosper Moretti.
« La session qui s’ouvre vient conclure un processus qui a démarré en septembre 2021. Pour une démarche strictement volontaire basée sur le principe de réciprocité, nous avons accepté de nous faire évaluer par le Conseil supérieur de l’audiovisuel de la Belgique en vue d’améliorer nos capacités d’action et de faire progresser la régulation indépendante dans nos pays », a-t-il souligné. En effet, lors de la 5e Conférence des présidents du Réseau francophone des régulateurs des médias (Refram) tenue en 2017 à Genève, les présidents ont exprimé le besoin de développer un mécanisme structuré et opérationnel de collaboration entre membres à travers le principe de la revue par les pairs. Les choses ont beaucoup évolué depuis lors. Cette revue consiste à faire appel à des représentants expérimentés d’autres autorités de régulation afin que ceux-ci apportent un regard éclairé sur l’activité de l’institution bénéficiaire et lui soumettent des suggestions utiles pour des améliorations dans des secteurs préalablement définis. « Au regard des objectifs, la pertinence de cet exercice pour le régulateur béninois n’est plus à démontrer. Le bien-fondé d’une telle démarche et les avantages que l’institution pourrait en tirer notamment en ce qui concerne l’amélioration de la pratique de la régulation et la gestion internes seront évidents », a précisé Rémi Prosper Moretti.
Partage d’expériences

LIRE AUSSI:  Travaux urbains/Piochage de câbles électriques à Cotonou et environs: Rencontre de vérité entre la Sbee et les entreprises

L’exercice est conduit par une délégation d’experts en matière de politique publique, de régulation et de stratégie dans le secteur des médias et de l’économie numérique. Ce sont des cadres du Conseil supérieur de l’audiovisuel de la Belgique. « Nous sommes des spécialistes de la régulation. Nous venons partager entre collègues ce que chacun fait de mieux au bénéfice de notre travail respectif », a indiqué Paul-Eric Mosseray, directeur de la Coopération internationale et de la transition numérique du Csa belge.
La thématique liée à la transparence et l’autonomie a été développée par Thi Minh Giang Do, secrétaire d’instruction au Csa belge. « Il s’agira de voir quelles règles ont été mises en place pour assurer l’indépendance de nos instances, c’est-à-dire les règles de transparence des décisions et celles d’autonomie qui sont mises en place, par exemple en termes d’incompatibilité des différents membres. Il s’agit aussi des règles de conflits d’intérêts, de comment les membres peuvent être révoqués ou comment ils doivent se déporter eux-mêmes. En ce qui concerne le Csa, son indépendance est inscrite dans un décret, qu’il bénéficie d’un financement pluriannuel qui ne dépend pas, année, par année d’un financement gouvernemental. Ce sont toutes ces règles-là qui vont être abordées de manière plus approfondie », a-t-elle dévoilé. La Haac aura donc un regard professionnel sur sa situation actuelle. Des suggestions concrètes fondées sur les expériences sont attendues «pour une Haac indépendante, moderne et apte à accomplir sa mission en toute transparence ».