Réhabilitation de la route Comé-Lokossa-Dogbo: Des populations de Lokossa dénoncent la qualité des travaux

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Réhabilitation de la route Comé-Lokossa-Dogbo: Des populations de Lokossa dénoncent la qualité des travaux


Des populations de Lokossa dénoncent la qualité des travaux

Un mouvement d’humeur a été organisé, ce mercredi 21 février à Lokossa, par l’Observatoire des jeunes pour le développement de la ville. Il vise à dénoncer la qualité des travaux en cours dans le cadre de la réhabilitation de la route Comé-Lokossa-Dogbo (Colodo) et à réclamer l’aménagement d’un carrefour giratoire au niveau du quartier Glogbonou.

LIRE AUSSI:  Affaire de fausses quittances à la Soneb: Le délibéré à nouveau renvoyé au 12 juin prochain

Les manifestants ont barricadé la route à trois différents niveaux en bloquant le trafic dans les deux sens. Des bouchons de plusieurs dizaines de mètres ont été observés, de part et d’autre, sur la voie, malgré l’intervention forces de l’ordre. Les barricades ne seront levées que grâce à l’intervention du député Dakpè Sossou, du préfet du Mono Komlan Zinsou et du maire de la ville, Pierre Awadji.
Les manifestants dénoncent, entre autres, la qualité de réalisation des ouvrages d’assainissement à certains niveaux et l’état de l’intersection entre le collecteur principal de la ville et le caniveau du tronçon menant vers la direction départementale des Infrastructures et des Transports. Ils ont réclamé non seulement la correction de cet état de choses mais aussi revendiqué l’aménagement d’un carrefour giratoire au quartier Glogbonou. Selon eux, ce carrefour doit avoir, tout au moins, un diamètre de 50 m ou de 30 m. Ce carrefour situé au quartier Glogbonou est le croisement des voies Lokossa-Dévé via Ouèdème-Adja ; Lokossa-Dogbo et Lokossa-Cotonou en traversant Ouidah, Comé, Houéyogbé et Athiémé.
Le calme est revenu plus tard et l’exécution du chantier se poursuit. Des préoccupations des manifestants ont été évoquées à la session de la Conférence administrative départementale (Cad), du Mono, tenue dans la soirée d’hier à la préfecture de Lokossa. Occasion pour Justin Assion, directeur départemental en charge des Infrastructures et des Transports, d’indiquer que « c’est ce qui est prévu dans le cahier des charges que l’entreprise réalise ». Le carrefour giratoire réclamé n’est pas prévu ; mais il rassure cependant que « l’aménagement en cours de réalisation sera fait de sorte à éviter des conflits de trafic au niveau du carrefour ». A l’en croire, il n’est plus possible, à l’étape actuelle, d’intégrer la préoccupation des manifestants au risque de casser beaucoup d’habitations alors que le budget du chantier n’est pas extensible.
Préoccupé par un retour à la paix durable dans la ville, le préfet a initié aussitôt à la fin de la Cad, une autre rencontre d’explications sur le sujet. Cette séance a réuni une délégation des manifestants, le maire de la ville, la mission de contrôle et l’entreprise adjudicataire.

LIRE AUSSI:  Formation en archivistique: Les stagiaires de l’Afrique centrale satisfaits de l’expertise de l’Epa

Désiré C. VIGAN
A/R Mono-Couffo