Réinsertion socioprofessionnelle des détenus et ex-détenus handicapés: Les arts de la scène pour promouvoir un développement inclusif

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Réinsertion socioprofessionnelle des détenus et ex-détenus handicapés: Les arts de la scène pour promouvoir un développement inclusif


Le handicap et la détention ne doivent pas constituer des obstacles pour l’épanouissement de ceux qui y ont été confrontés. Wildaf-Bénin en fait son combat à travers un projet financé par l’Union européenne. Mardi 4 juillet dernier sur l’esplanade de la place des Martyrs, une séance de restitution a permis à des détenus et ex-détenus en situation de handicap de présenter les résultats de leur formation en arts de la scène.

LIRE AUSSI:  Campagne agricole 2020-2021: 3,15 millions de tonnes d’ignames produites


Le projet “Dedans-Dehors” de Wildaf-Bénin tend la main aux détenus et ex-détenus handicapés. A cette catégorie sociale en proie à des difficultés d’insertion et soumise au regard (pas toujours plaisant de la société), l’organisation tend la main à travers un projet inédit. La finalité, non seulement est de leur tendre la main, mais aussi, les aider à travers les arts de la scène à se découvrir, se former et s’épanouir. Depuis le mois de février dernier, ils sont environ une cinquantaine de personnes formées en arts de la scène à savoir le théâtre, la danse, le conte, la musique et les percussions, etc. Un collège de formateurs composé de Jeanine Kodjo, Breton Amoussou, Samson Padonou, Valérie Bokodaho, Maxime Zouffon, sous la supervision générale d’Alfred Fadonougbo alias Freddy et avec la direction artistique de Fidèle Anato. Au bout de cette expérience, elles ont été moulées et ont acquis l’essentiel des notions et techniques pour faire valoir leurs talents.

LIRE AUSSI:  Promotion du dialogue interreligieux: Le cheval de bataille de la Jama'at islamique Ahmadiyya

Chants, danses, percussions et représentations théâtrales ont ponctué la séance de restitution organisée, mardi 4 août à
Cotonou. Le public a eu l’occasion de découvrir le talent de ces personnes qui se sont certes mises en difficultés avec la société à un moment donné. Mais, cela ne constitue pas une fin en soi, et c’est tout le sens de la mise en scène offerte par les bénéficiaires du projet. Quarante minutes ont suffi à ces néo-acteurs pour expliquer à la face du monde les avantages d’un tel projet, l’épanouissement qu’elles en tirent et surtout le bien-être qui est désormais le leur avec une insertion socioprofessionnelle réussie.
Epanouissement qu’ils disent devoir à Wildaf-Bénin, initiateur du projet financé par le Projet d’appui à là justice (Paj) à
travers l’Union européenne, dans le cadre du dixième Fed.
L’objectif de ce projet, explique-t-on du côté de l’organisation, c’est de contribuer à la promotion d’un développement inclusif au Bénin en réduisant les barrières à la pleine et effective participation des détenus et ex-détenus handicapés à la société par la création des conditions favorables à leur réinsertion professionnelle puis sociale aussi bien en prison qu’à la sortie, d’où l’intitulé “Dedans-Dehors”. Ce projet entend renforcer la prise en charge des détenus handicapés en phase intra comme post carcérale des maisons d’arrêt d’Abomey-Calavi, de Ouidah puis de Cotonou, par la promotion de leurs droits, l’amélioration de leur accessibilité/mobilité et la création d’un parcours de réinsertion sociale.

LIRE AUSSI:  Surfacturation des services de télécommunications: L’ARCEP-Bénin sanctionne des opérateurs de téléphonie mobile