Relations MCTIC-professionnels des médias: Les doléances des journalistes au ministre Etienne Kossi

Par Désiré GBODOUGBE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Relations MCTIC-professionnels des médias: Les doléances des journalistes au ministre Etienne Kossi


85 jours après son retour au gouvernement, le ministre de la Communication des Technologies de l’Information et de la Communication, Etienne Kossi a pris langue avec les professionnels des médias. C’était à la faveur d’un dîner de presse qu’il leur a offert, hier jeudi 17 septembre à Cotonou.

Dans pratiquement 15 jours, le ministre Etienne Kossi fera 100 jours à la tête du ministère de la Communication, des Technologies de l’Information et de la Communication. Le souhait du président de l’Union des professionnels des médias et de la communication (UPMB), Franck Kpotchémè à cet effet, est que ces quelques jours soient mis à profit pour réaliser un certain nombre de choses dans le cadre d’une bonne collaboration entre les journalistes et leur ministre de tutelle. Il s’agit notamment de la remise du rapport des deuxièmes états généraux de la presse assortis de recommandations au chef de l’Etat. Il a déploré que ces travaux demandés par le chef de l’Etat lui-même, aient déjà fait près de deux ans alors que les résultats ne lui sont jamais parvenus. Il serait souhaitable qu’il ait copie de ce rapport dont des milliers de copies dorment encore dans les tiroirs de la HAAC.
Franck Kpotchémè a saisi l’occasion pour demander au ministre Etienne Kossi de commencer par réfléchir aux voies et moyens pour accompagner les journalistes dans le cadre de la couverture médiatique de l’élection présidentielle de 2016.
Le président de l’UPMB a fait remarquer au ministre que, les professionnels des médias auraient souhaité que la carte professionnelle à eux délivrée soit plus moderne et numérique. «Cette carte doit pouvoir procurer de réels avantages aux journalistes en leur facilitant l’exercice de leur métier», a-t-il martelé. Il a prié le ministre de faire diligence auprès du chef de l’Etat afin qu’avant la fin de son mandat, qu’un décret soit pris pour l’application du code de l’information voté depuis près d’un an.
Le président du Conseil national du patronat de la presse et de l’audiovisuel (CNPA), Malick Gomina, est aussi revenu sur les dispositions à prendre afin que la présidentielle de 2016 se passe bien. « Nous voulons que le monde des journalistes soit bien règlementé comme mentionné le Code de l’information », a-t-il souligné. Il a émis le vœu de tous les patrons d’organes de presse de jouir enfin de l’Internet qui tarde à devenir une réalité. Revenant sur la couverture médiatique de la présidentielle de 2016, il a souhaité que le ministre fasse en sorte que des aides subséquentes parviennent tant à la presse de service public qu’à la presse privée.
A ces préoccupations, le ministre Etienne Kossi a répondu favorablement que des dispositions seront prises afin que satisfaction soit donnée aux journalistes pour qu’ils jouent leur partition dans la couverture médiatique de la présidentielle prochaine. Il n’a pas douté des compétences ni du savoir-faire des journalistes qui ont fait la preuve lors des dernières élections au Bénin. Il a saisi l’occasion pour rappeler aux professionnels des médias, les réformes qui s’opèrent au niveau du ministère notamment au niveau de Bénin Télécoms SA.