Relecture de la Politique nationale de décentralisation et de déconcentration : Le rapport remis au ministre de la Gouvernance locale

Par Désiré GBODOUGBE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Relecture de la Politique nationale de décentralisation et de déconcentration : Le rapport remis au ministre de la Gouvernance locale


Le ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale, Alassane Séidou, a reçu, jeudi 5 décembre dernier, à Cotonou, le rapport validé des travaux du Comité technique d’appui au processus de relecture de la Politique nationale de décentralisation et de déconcentration (Ponadec). Une étape importante dans l’évolution du cadre juridique et de la réforme territoriale au Bénin.

LIRE AUSSI:  Installé nouveau maire: Germain Wanvoègbè pour changer le visage d’Adjarra

« Après plus d’une décennie d’implémentation de la Politique nationale de décentralisation et de déconcentration, force est de constater que les difficultés persistent », a indiqué le ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale, Alassane Séidou. Ces difficultés sont liées, selon lui, à des faiblesses constatées au niveau du cadre juridique et qui ont trait à la clarté, la cohérence et à l’adaptation aux réalités du pays. A celles-ci s’ajoutent les difficultés de mobilisation des ressources financières endogènes, la non prise en compte de la dimension économique de la décentralisation, le non fonctionnement des organes infra-communaux, l’instabilité quasi permanente de certains conseils communaux. C’est pour corriger toutes ces insuffisances que le Conseil des ministres du 22 novembre 2017 a recommandé la relecture de la Politique nationale de la décentralisation et de déconcentration (Ponadec) en actualisant sa vision et en procédant à son harmonisation avec le Programme d’action du gouvernement et les réformes en cours dans notre pays. Cette relecture dont les travaux se sont déroulés du 3 au 5 décembre dernier a permis de faire le diagnostic et la formulation du projet de vision de la Politique nationale de décentralisation et de déconcentration au Bénin. Le rapport issu de cette relecture a été validé, jeudi dernier, par les cadres du ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance locale avec l’appui des experts et l’autorité chargée de la Décentralisation.

LIRE AUSSI:  Décès de Idriss Déby Itno: Talon compatit à la douleur du peuple tchadien

Trio de développement

Cette phase est, selon le ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale, cruciale et déterminante pour la suite du processus. Car, rappelle-t-il, le couplage du processus de la décentralisation qui suit son cours depuis 2003 avec la déconcentration est absolument nécessaire afin de garantir, d’une part, la cohérence entre les options faites au niveau central et les politiques développées à la base, et d’autre part, le respect sur toute l’étendue du territoire national des lois et règlements en vigueur dans notre pays. Ainsi, ajoute-t-il, la décentralisation, la déconcentration et l’aménagement du territoire sont l’inséparable trio de développement territorial. Surtout que l’enjeu est l’épanouissement des citoyens, principaux acteurs de développement.
Après avoir apprécié les conclusions des travaux du comité, Alassane Séidou a exprimé sa satisfaction.
Pour sa part, l’ambassadeur de la République d’Allemagne, Achim Tröster, estime que cette relecture s’avère nécessaire dans la mesure où de grands défis attendent le Bénin dans les années à venir. Car, il s’agit de créer les conditions institutionnelles et organisationnelles d’un développement territorial durable et équilibré reposant sur une gouvernance locale concertée et sur la valorisation des potentialités des collectivités territoriales afin de dynamiser le développement à la base.

LIRE AUSSI:  Placement de fonds de la Caisse nationale de sécurité sociale: « C’est un acte anormal de gestion », selon Romuald Wadagni